Législatives : Ouyahia menacé de listes concurrentes

dimanche 30 octobre 2016 à 10:11
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Les redresseurs du RND se sont réunis hier à Alger.

Une commission chargée d’examiner les moyens d’y participer “sur la base de critères de compétence, d’expérience, d’intégrité et de fidélité aux principes du rassemblement” a été mise en place.

Les redresseurs du Rassemblement national démocratique (RND) envisagent d’imiter leurs homologues du Front de libération nationale (FLN), en évoquant, hier, la possibilité de présenter des listes électorales parallèles à celles de leur parti, à l’occasion des prochaines législatives. Abderrahmane Belayat semble donc avoir inspiré les redresseurs du parti RND. Ainsi, alors que l’on pensait ce mouvement complètement neutralisé suite au verrouillage de l’appareil du parti par Ahmed Ouyahia, le mouvement de contestation au sein du RND refait surface, bien que son poids politique reste à démontrer. Il faut noter, en effet, que parmi les signataires de la déclaration, l’on ne remarque aucun poids lourd connu au sein du parti. Ce qui est sûr, c’est qu’une dizaine de ses membres, dont notamment Noria Hafsi, Tayeb Zitouni et Kacem Kébir, se sont réunis hier à Alger et ont rendu publique une déclaration dans laquelle ils se montrent toujours aussi virulents à l’égard du secrétaire général Ahmed Ouyahia et des instances du parti. Comme on pouvait s’y attendre, les redresseurs du RND ne perdent pas de vue les prochaines échéances électorales, les législatives en premier. Et c’est peut-être cela qui les fait courir avant tout autre chose. Ils envisagent, en effet, rien de moins qu’une participation à ce rendez-vous électoral. Bien qu’ils n’apportent pas assez de précisions sur la manière et les modalités avec lesquelles ils comptent prendre part à ce scrutin, ils assurent, en tout cas, avoir mis en place une commission pour examiner les moyens d’y participer “sur la base de critères de compétence, d’expérience, d’intégrité et de fidélité aux principes du rassemblement”. Tout en renouvelant leur allégeance au président Bouteflika, les contestataires appellent, à l’occasion, tous ceux, à l’intérieur du parti ou ceux qui y sont marginalisés ou en sont exclus, qui partagent leur analyse à résister pour “consolider le parti en tant que force nationaliste au service de l’Algérie”.
“La situation difficile et décisive qui attend l’Algérie avec le rétrécissement des recettes, impactant inéluctablement le niveau de vie des citoyens, recommande au RND et aux autres formations politiques de présenter des candidats qui soient aptes à mieux gérer et à assumer des responsabilités”, affirment les contestataires du RND qui insistent, ainsi, sur l’importance de ce rendez-vous électoral.
“Pourquoi le RND continue-t-il de présenter, depuis au moins une décennie, les mêmes figures à chaque élection, au moment où le véritable cadre et le militant de base restent marginalisés dans toutes les décisions se rapportant aux élections ?”, s’interrogent-ils, d’ailleurs, dans ce même ordre d’idées. Les redresseurs, qui contestent, de nouveau, la composante du conseil national, accusent, cette fois-ci, la direction actuelle du RND d’avoir encouragé le régionalisme et d’avoir favorisé “ceux qui détiennent l’argent et qui ont remplacé même les coordinateurs de wilaya, bafouant les textes réglementaires adoptés par le congrès extraordinaire du parti”.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
21 queries in 0,410 seconds.