Le ministre de l’Energie reçoit le vice-président de la BAD

mardi 1 août 2017 à 15:45
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a reçu lundi à Alger le vice-président de la Banque africaine de développement (BAD), chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte, Amadou Hott, avec qui il a discuté de la coopération énergétique, a indiqué mardi le ministère dans un communiqué.

Les entretiens entre les deux parties ont porté sur le renforcement des relations de coopération entre l’Algérie et la BAD dans le domaine de l’énergie, note la même source.

Pour sa part, M. Hott s’est dit « très satisfait » de la coopération avec l’Algérie, tout en exprimant la disponibilité de cette banque régionale à accompagner le groupe Sonelgaz dans la mise en oeuvre de son plan d’investissement et d’apporter une assistance technique pour la mise en oeuvre du plan d’action du gouvernement en matière d’énergie, notamment dans les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie et l’efficacité énergétique, ajoute le communiqué.

Pour rappel, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a également reçu la délégation de la BAD conduite par M. Hott.

Les entretiens ont porté sur l’évolution de la situation économique et financière de l’Algérie ainsi que sur les perspectives de coopération avec la BAD dans le domaine de l’électricité et de l’énergie renouvelable.

Au cours de cette rencontre, MM. Raouya et Hott ont aussi discuté des moyens de renforcer le partenariat avec cette institution financière africaine, notamment en matière d’appui et d’accompagnement dans le domaine de l’efficacité énergétique et pour l’intervention du groupe Sonelgaz sur les marchés africains.

La BAD avait décaissé en décembre 2016 un appui budgétaire de 900 millions d’euros pour financer le programme algérien d’appui à la compétitivité industrielle et énergétique.

Il s’agit d’un prêt concessionnel assorti d’un taux d’intérêt inférieur à 2% et d’un délai de remboursement sur 20 ans avec un différé de cinq ans.

La BAD compte également participer au financement du plan d’investissements de Sonelgaz qui avoisine globalement les 50 milliards de dollars sur dix ans (2017-2027).

Créée en 1964, la BAD compte aujourd’hui 80 pays membres composés de 54 pays africains et 26 non africains.
L`Algérie est membre fondateur de cette banque régionale et son 4ème actionnaire sur le continent.

APS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
79 queries in 3,685 seconds.