L’Algérie plaide pour l’urgence d’une Convention internationale

jeudi 20 octobre 2016 à 23:17
Source de l'article : Lnr-dz.com

Dans une conjoncture où nombreux pays souffrent du terrorisme, que ce soit sur leurs territoires ou sur ceux des pays voisins, engendrant une menace pour la sécurité régionale et internationale, l’Algérie plaide pour une convention internationale globale contre ce fléau qui met, notamment, en péril l’économie mondiale, qui a déjà sombré dans une crise immonde.

Par la voix du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Hassane, Rabehi, l’Algérie a appelé la communauté internationale à conjuguer ses efforts en vue d’éradiquer à jamais ce fléau.

Le représentant de la diplomatie algérienne participait, hier aux travaux de la 43e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la Coopération islamique qui ont débuté mardi, à Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan sous le thème «l’éducation et l’éveil chemin de la paix et de la créativité».
Le SG du MAE a, d’ailleurs, souligné le risque que représente le terrorisme, appelant à la mise en œuvre des instruments déjà existants, notamment la convention de l’OCI sur le terrorisme et la stratégie internationale des Nations unies en la matière.
Qui dit terrorisme, dit islamophobie, il s’agit d’une conséquence liée à l’impact des médias qui utilisent l’ampleur du terrorisme pour nourrir ce fléau qui met en cause l’Islam.

Convaincue par la réalité de l’escalade de l’islamophobie dans le monde, l’Algérie a appelé l’OCI à poursuivre ses efforts, en coordination avec la Communauté internationale pour définir et mettre en place les moyens politiques, juridiques et médiatiques à même de juguler ce fléau évoluant à contre-courant de l’esprit du dialogue des civilisations et du rapprochement entre les peuples, a expliqué Hassane Rabehi.

Par ailleurs, le même responsable a réaffirmé la position de l’Algérie par rapport à la cause palestinienne, ainsi que les conflits et crises frappant les pays membres. Au sujet de la Palestine, le SG du MAE a dénoncé la politique répressive et expansionniste menée par Israël dans les territoires occupés et invité la Communauté internationale à assumer pleinement ses responsabilités vis-à-vis du peuple palestinien, en exerçant la pression sur cette entité, afin de l’amener à mettre un terme à ses pratiques d’oppression et à s’acquitter de ses engagements internationaux à l’égard de la Palestine.
Il a également appelé les Etats membres de l’OCI à plus de vigilance et de mobilisation, pour affronter la politique d’oppression israélienne ainsi que les complots ourdis contre la Palestine et ce, à travers l’adoption de mesures tant au niveau politique qu’économique y compris la poursuite de l’internationalisation de la cause palestinienne.

Le secrétaire général s’est également attaché à souligner qu’une paix juste et durable au Moyen-Orient devrait impérativement passer par le retrait d’Israël du Golan syrien et le respect scrupuleux des frontières du Liban.

Hassane Rabehi a mis en avant le soutien de l’Algérie à la résolution pacifique des conflits en Libye, en Syrie et au Yémen, tout en exprimant sa satisfaction quant au développements positifs enregistrés au Mali dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger, et appelé la communauté internationale à s’acquitter de ses engagements vis-à-vis du Mali en termes de développement socioéconomique.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 0,434 seconds.