Il ouvre des portails sur Youtube, Facebook, et Twitter: Le gouvernement se met à la page

mercredi 20 septembre 2017 à 12:06
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Le gouvernement relève le défi que posent la mobilité et les réseaux sociaux. Il adopte un nouveau mode de communication, le plus actuel s’il en est.
Nos officiels se transforment en Geeks. C’est ce que laisse du moins entrevoir le Premier ministère qui s’affiche, désormais, via les réseaux sociaux et autres applications Web. C’est là une première en Algérie. Le Premier ministère met en effet en ligne ses pages officielles et ce en vue de mieux communiquer avec les citoyens. Cette renaissance cybernétique porte l’empreinte de Ahmed Ouyahia qui vouait déjà en sa qualité de chef du RND, un grand culte au numérique et à la communication via Internet.

Le patron de l’Exécutif a, en fait, exhorté lors de sa dernière réunion avec le staff gouvernemental, ses ministres à jeter les ponts du dialogue et du contact avec les Algériens et ce en recourrant massivement aux espaces médias exceptionnels que constituent les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou YouTube. Autant de moyens, avait-il rappelé, qui pourraient formidablement contenir les tentatives de brouillage lancées ça et là pour perturber le travail du gouvernement. C’est là un inédit dans les annales du gouvernement algérien auquel l’on a souvent reproché sa négligence de la communication avec l’opinion.

L’opération semble être menée d’une main de maître et offre aux citoyens le moyen d’interagir avec les décideurs directement via le lien Premier ministère -Algérie qui leur ouvre en grand les portes du dialogue avec l’Etat. Un grand nombre de fenêtres sont offertes à l’internaute désireux de publier ou de s’informer via des pages Facebook, twitter ou YouTube…il lui est alors loisible de suivre l’activité gouvernementale en temps réel et de laisser sur le mur plaintes et suggestions après avoir introduit son nom complet, son numéro de téléphone ou son adresse électronique personnelle. «Introduire ses données participe de l’authenticité et concourt à dévoiler les lacunes là où elles se trouvent quel que soit le secteur concerné», apprend-on de source gouvernementale.

On ajoute que cette méthode encourage l’interaction avec les contribuables tout en offrant une lecture officielle des évènements. Elle ambitionne de réceptionner les préoccupations des Algériens lesquelles pourront être orientées ultérieurement directement au Conseil du gouvernement en vue de leur traitement. Le but ultime étant de garantir la notion d’intérêt public et de rendre réel le principe de participation entre les citoyens et le gouvernement.
Finalement, en matière de gouvernement institutionnel la donne change. Le gouvernement relève le défi que posent la mobilité et les réseaux sociaux. Il adopte un nouveau mode de communication, le plus actuel s’il en est. Un nouveau rapport s’établit alors entre les pouvoirs publics et la population.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
77 queries in 5,363 seconds.