Grine appelle à davantage de « responsabilité » et de « professionnalisme »

mardi 4 octobre 2016 à 19:40
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER – Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a appelé mardi les journalistes à faire montre de responsabilité et de professionnalisme notamment en ce qui concerne les thèmes liés à la criminalité.

Malgré les « maintes exhortations à l’adresse des journalistes à faire montre de professionnalisme et de responsabilité lors de la diffusion de l’information, nous ne parvenons toujours pas à changer les méthodes de certains », a indiqué M. Grine dans une allocution à l’ouverture de la conférence sur « Le crime, responsabilité de tous » organisée à l’occasion de la célébration du 25e anniversaire de la création de la radio du Coran.

Il a estimé que le professionnalisme requiert la pondération et la vérification de la source de l’information notamment lors de couvertures des faits liés à la société et à la tragédie qui a frappé certaines familles algériennes ces derniers mois.

Le ministre de la Communication a précisé que la formation restait le meilleur moyen de faire respecter les critères du journaliste professionnel, rappelant l’organisation de 40 séminaires de formation au profit des journalistes encadrées par des enseignants compétents venus de France, du Canada, de Suisse et de Tunisie.

« La répétition est une règle en matière de communication afin de faire passer le message informatif », a-t-il tenu à dire avant de souligner une « légère amélioration » selon une étude réalisée par le ministère.

L’étude, selon lui, a fait ressortir que la précipitation et l’empressement qui animent certains journalistes qui publient des articles sans vérifier la source résultaient de l' »impact des réseaux sociaux dont Twitter et Facebook ».

D’autre part, M. Grine a affirmé que la « liberté absolue » qu’offrent les réseaux sociaux en matière de diffusion d’informations où l’auteur de l’information est à la fois le rédacteur en chef, le journaliste et le responsable de la diffusion, influait sur le journaliste qui se réfère à ces sites pour répercuter ces informations non vérifiées, appelant à faire montre de responsabilité particulièrement avec le secteur de la justice, les organes de sécurité comme la gendarmerie et la sûreté nationales et autres.

Il a ajouté enfin, qu’il était primordial de vérifier l’information dès lors que le journaliste pourrait être à l’origine d’un drame, l’exhortant à choisir le moment et la manière opportuns pour la diffusion de l’information.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
31 queries in 0,422 seconds.