Grandeur et décadence

jeudi 3 août 2017 à 11:28
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Baha-Eddine Tliba, vice-président de l’APN durant la précédente législature, ne serait plus en odeur de sainteté au sein de son parti, le FLN.

C’est ainsi que, dit-on, le député de Annaba aurait fait appel à de nombreux intermédiaires afin de «susurrer» son nom à l’oreille de Djamel Ould-Abbès dans l’espoir de le placer au bureau politique du parti.

Mal lui en prit, puisque, dit-on, il serait désormais indésirable y compris au siège central du parti, à Hydra.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
68 queries in 9,296 seconds.