Contestations au sein du mouvement Nahda Dhouibi: défie ses détracteurs

dimanche 6 août 2017 à 15:29
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Le secrétaire général du Mouvement Nahda ne semble pas être effrayé outre mesure par la contestation dont il fait l’objet de la part de cadres du parti qui jurent d’avoir sa «peau».
Mohamed Kebci – Alger (Le Soir) – «S’ils ont des partisans au sein du Conseil consultatif national, les miens sont de loin plus nombreux», affirmait, hier, Mohamed Dhouibi, dans une déclaration à la presse en marge d’une réunion des présidents des bureaux de wilaya du parti qu’il présidait et dédiée aux prochaines élections locales.

Une sortie qui sonne comme un défi lancé à la face de ses détracteurs qui tiennent à lui retirer leur confiance lors d’une session extraordinaire du Conseil consultatif national du mouvement évoquée la semaine dernière par son président. Et Dhouibi avoue ne pas comprendre la «volteface» de ce dernier qui, dans le communiqué signé de sa propre main et résumant les résolutions de la dernière session ordinaire de ladite instance, renouvelant, entre autres, son «attachement à la direction nationale du mouvement, ses instances et ses choix». Pour le secrétaire général du Mouvement Nahda, il n’est pas question de «céder à cette tentative de détourner l’attention de l’essentiel, à savoir les prochaines élections locales, aussi importantes, sinon plus que les élections législatives». Un rendez-vous électoral suscitant bien des intérêts particuliers et qui justifierait, selon lui, cette «fronde régulière».

S’affirmant comme partisan acharné de l’alternance dans son sens le plus large, Dhouibi dit se plier à la volonté des militants et cadres du mouvement, réfutant, de ce fait, le grief retenu contre lui et son équipe de vouloir pérenniser leur mainmise sur le parti au nom d’une légitimité historique qui barrerait la route aux compétences au sein des nouvelles générations de militants et cadres, comme le soulignait, mercredi dernier, l’ancien chargé de la communication au sein du mouvement, Mohamed Hadibi.

«Je suis personnellement prêt à applaudir et à soutenir toute nouvelle tête parmi les nouvelles vagues de militants qui voudrait prétendre démocratiquement au poste de secrétaire général ou à tout autre poste de responsabilité au sein du mouvement», dit-il. Le secrétaire général du Mouvement Nahda se réfère à son propre parcours au sein du parti, «successivement militant de base, président du bureau de section, puis du bureau de commune, puis celui de wilaya, puis membre du bureau national, chef de groupe parlementaire, secrétaire général-adjoint et, enfin, secrétaire général du parti», pour inviter indirectement ces jeunes cadres à plus d’endurance et d’abnégation pour gravir les échelons au sein des instances du Mouvement.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
74 queries in 9,631 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5