Amar Saadani lance de graves accusations contre le général Toufik

mercredi 5 octobre 2016 à 18:56
Source de l'article : Huffpostmaghreb.com

Amar Saadani, secrétaire général du Front de Libération Nationale (FLN) n’est pas allé de main morte dans sa conférence de presse en marge de la réunion des mouhafeds. Il est tombé à bras raccourcis sur l’ancien patron du Département du Renseignement et de la Sécurité (ex-DRS).

Le général-major à la retraite Mohamed Mediene serait, selon Amar Saadani, à l’origine de tous les maux du pays. « Les événements de Ghardaïa c’est lui qui en est l’instigateur », « la candidature de Rachid Nekkaz et son apparition dans le champs politique c’est toujours lui ». Il aurait « été actionné » pour « perturber l’élection présidentielle d’avril 2014 ».

Quant à « la lettre « putschiste » des anciens moudjahidine adressée au chef de l’Etat, poursuit Amar Saadani dans ce qui s’apparente à un véritable réquisitoire contre le général Toufik, elle ne pouvait avoir d’autre instigateur que l’ancien patron des services.

L’ancien puissant chef de la sécurité algérien serait aussi, selon le secrétaire général du FLN, le fer de lance de ce que l’on appelle « les déserteurs de l’armée française » alors qu’il n’en a en réalité jamais fait partie. Il ajoutera, dans ce même sillage, que Paris a perdu ses « hommes en Algérie » et qu’elle devrait se résigner à traiter avec les institutions de l’Etat Algérien.

Il dira que ceux qui parient sur « la mise au placard du FLN » se trompent lourdement. L’ancien parti unique ne sera jamais « mis au musée », précise-t-il.

Saadani ajoutera que le général Toufik a tout perdu et qu’aujourd’hui il joue les dernières cartes ne sa possession.

L’ancien secrétaire général du FLN na pas été épargné par son successeur. Amar Saadani l’accusera à son tour d’être à la solde de la France. IL s’adressera aux journalistes les exhortant à enquêter sur « les accointances » de la famille de Belkhadem durant la guerre de libération nationale.

En réaction à ces graves accusations, le site d’information Algérie Patriotique, proche de l’ancien ministre de la Défense, le général à la retraite Khaled Nezzar, s’interroge sur ce que cache « cet acharnement du secrétaire général du FLN contre le général Toufik? ». Algérie Patriotique se demande si « ce n’était pas un prélude à une action à venir contre le général à la retraite qui a préféré garder le silence depuis qu’il a été invité par le président Bouteflika à rentrer chez lui après lui avoir pavé la voie pour ses quatre mandats successifs ? »

Algérie Patriotique affirme que « Amar Saadani, agit clairement sur la base d’une feuille de route » et « obéit à des directives ». En « osant tirer ainsi à boulets rouges sur «les officiers de l’armée française », lit-on encore, « le secrétaire général du FLN, dévoile son jeu et « démasque » indirectement son parrain dans une guerre au sommet qui ne dit pas son nom et dont l’enjeu principal tourne autour de la succession au président Bouteflika ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
44 queries in 0,457 seconds.