Abdelaziz Belkhadem au Soir d’Algérie: «Les propos de Saâdani ont gêné tout le monde»

lundi 10 octobre 2016 à 16:07
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Abdelaziz Belkhadem a accepté, hier, de nous éclairer sur les récents évènements survenus suite aux déclarations fracassantes du SG du FLN. Au cours de la discussion, il nous apprend, entre autres, que plusieurs personnalités lui ont rendu visite ou l’ont contacté ces dernières heures pour se démarquer des propos tenus par Ammar Saâdani.

L’ancien responsable du FLN est bien placé pour le savoir et l’affirmer : les violentes accusations lancées, mercredi dernier, par son successeur à la tête du parti ont «mis tout le monde dans la gêne». «Tout le monde» implique selon lui un large panel de personnalités parmi lesquelles certaines ne partagent pas forcément son point de vue.

Lorsque la question de savoir si des membres du gouvernement étaient compris parmi ces personnes qui ont tenu à s’excuser, Abdelaziz Belkhadem n’apporte pas de démenti. «Oui, j’ai reçu des excuses», dit-il, sans terminer volontairement sa phrase. Le problème qu’il pose est ailleurs. «En fait, poursuit- il, c’est que cette affaire a généré une gêne, une grande gêne partout, à tout niveau. Personne, je dis bien personne, n’est satisfait de se qui s’est produit. Oui, j’ai reçu des personnalités qui sont venues exprimer leur désaccord, parmi elles il y avait y compris des personnes qui n’étaient pas obligées de me faire part de leur sympathie.»

A travers ses propos, Belkhadem laisse clairement entrevoir que des excuses et autres marques de désapprobation lui sont également parvenues des autorités que l’on dit fortement agacées par le discours de Saâdani. «A quoi servent ces invectives, ces allégations ? Qu’apportent-elles au FLN, au débat sérieux ? » «Vous savez, indique-t-il en début de discussion, je n’ai pas été peiné par les attaques sur ma famille ou mon passé, sur ce point, la réponse est venue d’ailleurs, et elle peut aussi venir d’attestations, de paperasses ou de l’Organisation des moudjahidine. J’ai été attristé par l’indigence de la plus grande formation politique du pays qui s’est laissé entraîner dans une telle situation. J’ai été chagriné car l’assistance était composée de la moitié du gouvernement et ils ont applaudi à des insultes.»

Interrogé par El Bilad TV sur les accusations et les violentes attaques de Ammar Saâdani contre sa personne, l’ancien secrétaire général du FLN affirme que ces propos ne le touchent pas, tout en regrettant le niveau du discours politique «de la plus grande force politique du pays». Mais le problème semble avoir été dépassé et engendré donc une succession d’excuses sur lesquelles il ne semble pas vouloir s’arrêter particulièrement.

Politique oblige. La veille, samedi soir, Abdelaziz Belkhadem était intervenu sur la chaîne télévisée El- Bilad et confirmé implicitement avoir été également contacté par le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, qui a tenu à lui expliquer la situation. Pas de détails non plus à ce sujet. Mais lorsque nous l’interrogeons sur l’objectif visé par Ammar Saâdani, Belkhadem estime que sa démarche et ses propos, ses invectives ne visent en fait aucune stratégie. «A mon avis, il parle pour exister uniquement. Il n’a jamais fait dans le débat politique, ne sert pas le parti.» «Tous les militants sincères du parti doivent aujourd’hui prendre position et redonner son honneur et sa force.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 0,447 seconds.