Ould Abbès rassure: «Aucun candidat aux législatives ne sera coopté».

samedi 26 novembre 2016 à 9:22
Source de l'article : Letempsdz.com

Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, rassure les militants de son parti qu’aucun candidat aux prochaines élections législatives ne sera désigné d’en haut.

«Les désignations par le sommet, c’est fini», a-t-il décrété, hier, à l’hôtel El Aurassi, à l’occasion d’une rencontre avec les femmes élues des wilayas du centre. «Je vous assure que tout se déroulera dans une transparence totale», s’est-il engagé. Selon lui, tous les candidats du parti seront issus de la base.
Ainsi donc, les désignations des candidats, notamment, les têtes de listes du parti majoritaire, ne se feront plus, ni par des membres du bureau politique, ni par les ministres du parti, et encore moins par le secrétaire général. Même l’argent sale n’aura aucun rôle à jouer, si l’on croit les assurances d’Ould Abbès qui veut, semble-t-il, en finir avec les pratiques du passé.

A l’adresse des femmes élues, présentes dans la salle, et à travers celles militantes du FLN, le patron de l’ex-parti unique a lancé : «vous n’avez aucun tuteur, à part le président du parti, Abdelaziz Bouteflika.» «Personne n’a le droit de parler au nom du président du parti ou du secrétaire général», a-t-il affirmé.

Il a annoncé des rencontres avec les mouhafedhs, dans le cadre de la préparation des prochaines échéances.Djamel Ould Abbès, qui n’a pas évoqué les sujets politiques, en dehors de la question des législatives, a préféré, dans son intervention, plutôt parler de l’histoire, insistant sur «la réanimation de l’histoire et de combattre l’oubli». Pour la circonstance, les organisateurs de la rencontre ont invité d’anciennes moudjahidates à l’instar de Louiset Ighil Ahriz et Lyla Tayeb.

Ould Abbès a fait savoir que le FLN a décrété la date du 19 novembre comme une journée nationale de la femme martyre, date à laquelle est tombée la première martyre de la guerre de libération nationale. «On va demander au gouvernement et au président de la République de décréter cette journée par voie de décret», a-t-il souligné. Il a, toutefois, commis un impair, en affirmant que son parti, en le confondant avec le FLN historique de 1954 à 1962, est «le dépositaire de l’indépendance du pays».

«Krim Belkacem a signé les Accords d’Evian, le 18 mars 1962, au nom du FLN», a-t-il dit, sans pour autant préciser que le lion des djebels a quitté le FLN juste après l’indépendance pour lancer son propre parti politique. Il n’a pas dit, aussi, que nombreux sont les fondateurs du FLN historique, qui ont estimé que la mission du parti était accomplie avec l’indépendance.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,434 seconds.