Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT t.*, tt.* FROM dz360_terms AS t INNER JOIN dz360_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id WHERE tt.taxonomy IN ('post_tag') ORDER BY t.name ASC

Oued El Harrach : Abdelmalek Sellal nous promets son épuration

lundi 1 juin 2009 à 8:47
Source de l'article :

Le secteur des ressources en eau a bénéficié d’une enveloppe financière de 15 milliards de dollars pour la réalisation de grands projets dans le cadre du quinquennat 2005-2009.

Intervenant au forum de l’ENTV, le ministre des Ressources hydriques, Abdelmalek Sellal, a souligné que les fonds libérés ont servi au lancement de la réalisation de nombreux projets dont « le complexe Mostaganem-Arzew-Oran qui sera mis en exploitation à partir de la mi-juin prochain, et le projet de transfert des eaux souterraines de In Salah à Tamanrasset sur une distance de près de 750 km ».

M. Sellal a affirmé que le projet d’In Salah atteindra son terme au cours du dernier trimestre 2010 en notant que les problèmes liés aux pompes et canaux de transfert ont été résolus.

Le ministre a tenu à préciser en outre que le taux de couverture nationale en eau potable a atteint 75% à la fin 2008 contre 40% il y a 10 ans.

« C’est grâce à la stratégie de développement du secteur que nous sommes arrivés à une moyenne de 175 litres/jour par habitant », indique M. Sellal qui précise qu’il n’y aura pas de révision de la tarification d’eau.

Selon lui, « les autorités n’envisagent pas une augmentation de tarif, et même si ça devrait arriver, elle ne touchera pas les petits consommateurs et les ménages ». Evoquant les efforts consentis par le secteur pour améliorer la couverture en eau, l’invité de l’ENTV a cité les projets réalisés ou en cours de réalisation, à l’image des barrages de Beni Haroun à l’est du pays, Koudiat Asserdoun au centre, et le projet In Salah au sud.

« Cette politique de développement se poursuivra à travers d’autres projets dont les transfert d’eau dans les Hauts-Plateaux et dans le sud du pays », a indiqué le ministre. Au chapitre des projets inscrits dans le programme du secteur pour les 5 années à venir, Abdelmalek Sellal a annoncé que le nombre de stations d’épuration d’eau usée atteindra d’ici la fin de l’année en cours 75 stations d’une capacité de 500 millions m3/an, puis de 700 millions m3 en 2011.

Le ministre a indiqué, en effet, que « des quantités considérables d’eaux usées de Oued El Harrach seront prochainement récupérées à travers le transfert de son cours, au niveau de la région de Bouinan dans la wilaya de Blida, vers le barrage de Douéra en vue d’approvisionner la population de la Mitidja en eau potable et d’irrigation ».

Le ministre a par ailleurs indiqué qu’aucune infraction n’a été enregistrée dans le cadre du respect des cahiers des charges relatifs à la commercialisation des eaux minérales.

Il précise toutefois que « la plupart des opérateurs activant dans ce domaine, au nombre de 36, ne sont pas encore parvenus à s’adapter aux normes internationales qui leur permettent d’enregistrer leurs produits en tant qu’eau minérale thérapeutique, le passage à cette étape exigeant l’accréditation d’un laboratoire international spécialisé », dit-il.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
49 queries in 1,851 seconds.