Mercredi 26 août à 2:45
Oran : Le métro promis avant 2014

Après les Algérois, ce sera au tour des Oranais d’avoir leur métro.

Oran aura, donc, son métro dans les cinq prochaines années. Ce projet est inscrit dans le programme quinquennal du département de Amar Tou.

Oran sera ainsi la seconde ville qui verra son transport urbain se doter de métro. Ces informations ont été avancées avant-hier par le ministère des Transports lors de son audition par le chef de l’Etat.

Sans avancer une date précise pour la réception de ce projet, le ministre a précisé que cette wilaya aura son métro avant 2014.

Toutefois, Amar Tou n’a pas avancé d’autres détails concernant le nombre de lignes ni de stations de ce projet.

Cette politique s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’Etat qui a exprimé son souhait et sa volonté de développer le transport urbain.

Outre le métro, l’Algérie investit dans le transport par tramway. En plus des projets qui sont en cours de réalisation à Alger, Oran et Constantine, le ministre a souligné que d’autres villes bénéficieront de ce moyen de transport dans les cinq prochaines années.

Parmi les wilayas retenues, le ministre annonce le lancement prochain des études pour la réalisation des projets des tramways de Annaba, Sétif, Sidi Bel Abbès, Ouargla, Batna et Mostaganem.

Sur le même chapitre, le ministre estime que ce moyen de transport connaîtra un grand développement dans l’avenir, après notamment l’installation d’une usine de montage en Algérie.

Il fait référence aux discussions engagées avec le constructeur français Alstom qui souhaite installer une unité de montage à Annaba.

Concernant les projets de tramways qui sont en cours de réalisation, le ministre annonce que leur réception ne se fera pas avant 2011.

Cela aussi bien pour le tramway d’Alger que ceux d’Oran et de Constantine.

Amar Tou a souligné que les études seront lancées incessamment pour l’extension des tramways de ces deux dernières villes.

Dans un autre registre, le projet de réalisation d’un nouveau port au centre du pays a été relancé à cette même occasion.

Le ministre a annoncé que la réalisation d’un nouveau port est inscrite dans le programme quinquennal de son secteur.

Ce projet, dira le ministre, n’est pas nouveau en réalité, c’est un vieux projet enterré dans les tiroirs.

Il a été question de créer un grand pôle industriel, renfermant un grand port, au niveau des Issers, dans la wilaya de Boumerdès.

Sur le même chapitre, le ministre a souligné que la politique d’aménagement et de développement des capacités portuaires existantes se poursuivra durant les cinq prochaines années.

Il est revenu, également, sur l’entrée en fonction du partenariat avec une entreprise de renommée mondiale pour l’exploitation des ports à conteneurs d’Alger et de Djendjen.

Ces deux infrastructures verront leur réhabilitation lancée cette année, a ajouté le ministre.

Et de confirmer que ce programme de modernisation du transport maritime est appelé à se poursuivre pendant les cinq prochaines années, y compris à travers la mise en partenariat de la gestion des ports à conteneurs d’Oran et de Annaba et l’aboutissement des discussions en cours pour la création, en partenariat, d’une nouvelle compagnie maritime en vue de renforcer les capacités nationales dans ce domaine.

Tahar FATTANI

Cliquez ici

pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook