Un Réseau Africain De Trafic De Passeports Démantelé

mardi 22 novembre 2016 à 20:16
Source de l'article : Jeune-independant.net

La section de recherches de la Gendarmerie d’Alger a réussi à mettre la main sur un lot important de permis de conduire et de passeports étrangers falsifiés par un réseau conduit par des ressortissants africains en situation illégale sur le territoire national.

La cellule de communication de la Gendarmerie nationale a annoncé hier le démantèlement d’un réseau de trafic de faux passeports étrangers et l’arrestation de quatre présumés ressortissants africains, dont une femme ivoirienne et son époux guinéen, tous impliqués dans cette affaire.

Le réseau est tombé suite à un contrôle routinier d’un ressortissant africain conduisant un véhicule touristique, effectué le 12 novembre dernier par les gendarmes du peloton d’autoroute de Zéralda relevant de la section de sécurité routière (SSR), et ce sur la route de Zéralda.

Le ressortissant africain d’origine guinéenne a été intercepté à un barrage fixe dressé par les gendarmes suite à une infraction commise par ce dernier. Au cours du contrôle des documents de la voiture, les gendarmes ont découvert un faux permis de conduire et un autre passeport étranger falsifié détenu et utilisé par ledit africain.

Conduit à la brigade de Zéralda, les gendarmes de la SSR ont procédé à un interrogatoire avec le suspect afin de déterminer la provenance desdits faux documents administratifs. L’affaire a été par la suite transférée à la section de recherches de la gendarmerie de Bab Djedid, laquelle a très vite commencé les investigations.

Les gendarmes ont d’abord envoyé les deux faux documents administratifs à l’Institut national de criminologie et de criminalistique (INCC où il a été confirmé qu’il s’agissait bien de faux documents et que le nom de la personne utilisé dans lesdits documents était d’origine guinéenne.

Poursuivant leurs investigations, les gendarmes de la section de recherches ont, le lendemain, soit le 13 novembre passé, arrêté le suspect, d’origine guinéenne, suite à une opération soigneusement menée dans les environs de Zéralda.

Lors de cette opération, les enquêteurs de Bab Djedid ont intercepté le Guinéen en compagnie de son épouse d’origine ivoirienne à bord d’une voiture de luxe.

La fouille menée par les gendarmes a alors permis de découvrir un autre faux passeport étranger et un autre permis de conduire également falsifié, dont le nom est identique à celui des documents déjà saisis lors du contrôle de Zéralda.

Après avoir procédé aux interrogatoires, les gendarmes ont appris que le couple africain vivait en Algérie en situation irrégulière et résidait illicitement dans une somptueuse villa.

En exécutant une perquisition au domicile du couple, les gendarmes ont découvert trois autres faux passeports étrangers ainsi que d’autres documents administratifs, tous falsifiés, et une somme d’argent colossale, de différentes monnaies, estimée par les enquêteurs à près d’un milliard de centimes.

Au cours de cette opération, les gendarmes ont procédé à l’arrestation d’un autre ressortissant africain, également en situation irrégulière, ce qui porte le nombre à quatre ressortissants africains impliqués dans ce réseau de trafic de faux documents.

Les quatre présumés africains ont été présentés il y a deux jours devant le procureur de la République près de la cour de Koléa. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
20 queries in 0,472 seconds.