Transport ferroviaire: Inauguration le 1er novembre de la ligne Birtouta-Zeralda

jeudi 27 octobre 2016 à 18:01
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Le train reliant Alger à Zeralda, dans la banlieue ouest, via Birtouta sera inauguré le 1er novembre prochain, a confirmé hier à la radio nationale le PDG de l’Agence nationale de suivi des investissements du secteur ferroviaire (Anesrif), Azzedine Dridi, qui a précisé que ce projet «a été réalisé dans un laps de temps très court grâce aux efforts de tous les travailleurs».

Le train électrique Alger-Birtouta-Zeralda sera doté d’équipements modernes et conformes aux standards internationaux. «Nous sommes dans la phase d’essais après l’achèvement de tous les travaux pour sa mise en exploitation prévue le 1er novembre. Ce type de projet contribue, a-t-il dit, à alléger le flux de la circulation routière et les encombrements», et «s’intègre dans le cadre de l’amélioration des transports dans la partie ouest de la capitale».

La ligne ferroviaire Zeralda-Birtouta, longue de 21 km, dont les travaux de réalisation touchent à leur fin avec les derniers réglages, aura cinq gares que sont Tessala Merdja, Douéra, Sidi Abdallah, au pôle universitaire de Sidi Abdallah et Zeralda. La mise en service de cette ligne à raison d’un train toutes les 30 minutes sera l’occasion de lancer le billet unique pour le train, le tramway, le métro et les bus relevant de l’ETUSA, avait annoncé le DG de la SNTF, Yacine Bendjaballah.

La vitesse du train Birtouta-Zeralda pourra aller jusqu’à 160 km/h. Cette ligne ferroviaire électrifiée à double voie, qui devait être mise en exploitation fin décembre 2015, a été retardée du fait de la lenteur de la procédure d’expropriation des propriétaires et indus-occupants de terrains se trouvant sur le tracé du projet.

La ligne ferroviaire reliera donc la localité de Birtouta à Zeralda via la nouvelle ville de Sidi Abdallah sur une distance de 21 km et permettra de relier les communes de Birtouta, Ouled Chebel, Tessala El Merdja, Douéra, Rahmania.

La durée du voyage sera de 30 minutes pour le rapide Alger-Zeralda et de 40 minutes pour celui qui observera des haltes dans toutes les gares, qui sont dotées de tous les équipements et le confort nécessaires aux voyageurs. «Ce projet a été réalisé en partenariat avec une entreprise turque, qui a permis l’embauche de 1400 travailleurs», précise le DG de l’Anesrif.

Par ailleurs, M. Dridi a indiqué que l’Anesrif a lancé les études de réalisation de deux grandes lignes ferroviaires sur la côte ouest algéroise. Il s’agit d’études de réalisation d’une ligne ferroviaire Zeralda-Staoueli-Aïn Benian et une seconde ligne qui reliera Zeralda à Bou Ismaïl-Tipasa jusqu’à Gouraya, en passant par le futur port de Cherchell. Quant au projet Thénia-Tizi Ouzou-Oued Aïssi, il sera livré, a-t-il précisé, «au plus tard au premier trimestre 2017».

Cette ligne a connu beaucoup de retard et devait être rouverte en juin dernier. D’autre part, il a annoncé la réalisation de la nouvelle gare centrale d’Alger qui sera implantée à Kourifa, dans la commune d’El Harrach, et qui sera connectée aux autres moyens de transport, dont le métro et le tramway. «Cette gare sera équipée de toutes les commodités pour les voyageurs, dont un hôtel et des restaurants», a-t-il ajouté.

D’autres projets affectés à l’Anesrif sont également en étude ou en cours de réalisation, dont le renouvellement de la signalisation des trains, une étude pour la réalisation d’une ligne ferroviaire Alger-Thénia-Annaba, et une autre devant relier la ville d’Annaba à El Tarf et jusqu’à la frontière avec la Tunisie avec une vitesse de 220 km/h, et une autre ligne entre Oued Tlélat-Tlemcen jusqu’aux frontières. «Tous ces projets sont en étude ou en cours de réalisation», a t-il précisé.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,444 seconds.