Tourisme, jeunesse et culture: Les trois espoirs de l’Algérie

lundi 10 octobre 2016 à 9:52
Source de l'article : Lexpressiondz.com

L’échappée algérienne de France 5 a montré aux yeux du monde un pays qui recèle mille et une richesses et une diversité sociale et culturelle sans égale…

Un magnifique littoral, un soleil éclatant, des femmes qui vivent leur vie librement, une jeunesse épanouie et surtout une diversité sociale et culturelle sans égale…Ce n’est pas de l’Espagne, de la Croatie ou de toute autre destination phare de la Méditerranée dont on parle, mais du pays dans lequel on vit, à savoir l’Algérie!

En effet, dans son émission «Echappée belle», France 5 a dévoilé la beauté sublime de notre contrée tout en insistant sur la paix et le bon vivre ensemble. Un reportage qui a aussi montré une Algérie positive avec des jeunes comme on les aime. Ce qui a créé l’événement sur les deux rives de la Méditerranée.

On a tendance à l’oublier, mais on vit dans l’un des plus beaux pays du monde qui offre des panoramas merveilleux à vous couper le souffle. Les Algériens les fréquentent quotidiennement, ils y vivent même, mais sans se rendre compte du trésor qu’ils ont sous les yeux. Et pour cause, ils ont depuis longtemps tourné le dos à leur mer, la décennie noire étant passée par là.

D’ailleurs, juste après le reportage, sur les réseaux sociaux on se demandait si vraiment ces images montraient l’Algérie! Eh bien, oui ils ont enfin pu voir avec du recul la magie qu’offrent les côtes algériennes. Ce reportage leur a ainsi permis de voir leur chère Algérie, d’un nouvel horizon! On ne peut être qu’émerveillé par ces panoramas à vous couper le souffle et qu’on laisse filer sous notre nez sans en profiter!

Néanmoins, la beauté des images proposées dans ce reportage n’est pas la seule recette de son succès. Le fait que, pour une fois, une télé française montre l’Algérie de façon positive, sans tomber dans les manipulations habituelles a été apprécié et salué par une grande majorité d’Algériens.

Cette «échappée algérienne» a donné un coup de pied aux clichés véhiculés par la presse étrangère quand elle parle de l’Algérie. En plus des images réelles, elle a véhiculé des images subliminales pour montrer aux yeux du monde un pays à la diversité sociale et culturelle qui reprend goût à la vie petit à petit… On a découvert un beau pays et une autre image de l’islam avec des gens sympathiques et chaleureux et des jeunes ouverts, libérés et tolérants… On a même eu droit à un barbu de la Casbah, qui aide le présentateur de l’émission dans sa visite guidée. On pourrait dire que c’est un peu trop, mais c’est la réalité d’une Algérie re-trouvée où l’on réapprend à vivre ensemble, en totale harmonie, comme de vrais frères, malgré les différences idéologiques qui nous séparent! Une Algérie plurielle où se côtoient laïcs, athées ou religieux sans aucun problème. Une Algérie où se fréquentent, au bord de l’eau, des Algériennes en bikini et des Algériennes en hidjab ou burkini. Une Algérie où jeunes gens et jeunes femmes vont faire leur «footing» en forêt sans que cela ne tourne en drame national.

Une Algérie où on voit des jeunes, comme tous les jeunes du monde qui ne demandent qu’à s’amuser, et s’épanouir! Mais également des jeunes avec des idées et des initiatives qui ont choisi de rester sur place pour contribuer au développement de leur pays. Ils se battent quotidiennement pour cette terre dans laquelle ils sont nés et qu’ils veulent porter au sommet. Des hommes courageux au même titre que les femmes courageuses qui ont été montrées dans ce reportage. La femme algérienne était dans toute sa splendeur: courageuse, dotée d’une volonté de changer les choses, infaillible avec une personnalité affirmée aux énormes convictions! Des familles ont même ouvert les portes de leurs foyers pour mon-trer le légendaire esprit de famille du «bled» qui les a aidés à surmonter bien des épreuves. La richesse culturelle algérienne était également de mise, et encore ils n’ont montré qu’une infime partie de ce trésor. Il faut savoir que chaque région du pays a une culture différente avec ses coutumes, traditions, sa cuisine, ses arts et ses mariages. 48 wilayas pour presque autant de culture.

France 5 nous a montré un échantillon de chacune d’elles. On a pu assister à une visite de la Casbah d’Alger, on a découvert des artistes algériens (peintres, chanteurs, cuisiniers…), la musique chaâbie, le raï, un soupçon de notre vaste patrimoine culinaire et un mariage traditionnel typiquement tlémcénien. En fait, la magie de ce documentaire réside dans les trois espoirs qu’il suscite, le tourisme, la jeunesse et la culture. Trois ingrédients marginalisés mais qui sont essentiels pour que la sauce algérienne prenne.

Avec tout ce potentiel touristique, cette diversité culturelle comment peut-on passer à côté? Comment se fait-il que l’Algérie n’est pas touristique, alors que les pays voisins à l’attrait naturel et culturel moins important ont fait du tourisme une véritable industrie. Que dire alors de cette jeunesse que l’on marginalise, et qui pourtant est la vraie puissance de ce pays? Que de l’argent parti en fumée, que d’emplois gaspillés, que de cerveaux partis faire le bonheur de l’étranger. Mais à voir cette autre Algérie, l’espoir est toujours permis…

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
30 queries in 0,438 seconds.