Tizi-Ouzou : Les travailleurs de la pénétrante autoroutière en grève illimitée

Wednesday 13 September 2017 à 16:27
Source de l'article : Reporters.dz

Le projet de réalisation de la pénétrante reliant la wilaya de Tizi-Ouzou à l’Autoroute Est-Ouest, dont le taux d’avancement ne dépasse pas 20%, est toujours à l’arrêt depuis plus d’une semaine suite au mouvement de grève illimitée déclenché par les travailleurs de l’entreprise turque chargée de la réalisation de ce projet.

En effet, et en guise de solidarité avec les cent travailleurs licenciés de manière « abusive » par l’entreprise One, chargée de la réalisation de la pénétrante, à la veille de l’Aïd El Adha, les travailleurs de ce projet ont décidé de geler leurs activités pour demander le renouvèlement des contrats de travail de leurs camarades. Ainsi, ils demandent leur permanisation dans leur poste de travail en veillant au respect des lois de la République.

« Nous avons signé trois contrats à durée déterminée et, aujourd’hui, nous exigeons des contrats de travail indéterminés, comme stipule la loi du travail en Algérie. C’est un droit légitime. Aujourd’hui, nos collègues ayant renouvelé leur contrat de travail ont bénéficié d’un contrat de 3 mois seulement, et non pas d’une année », regrette le coordinateur du collectif des travailleurs, Ahcène Boudissa. Il faut préciser que cette grève, déclenchée depuis le 3 septembre, a provoqué l’arrêt des travaux de réalisation de cette pénétrante et devra sans doute se répercuter sur le délai d’achèvement des travaux de ce projet lancé depuis 2014. « Nous avons été licenciés sans aucun préavis, alors que 99% de ces travailleurs sont des pères de famille. »

Boudissa a affirmé qu’ils ont saisi la direction locale de l’Agence nationale des autoroutes (ANA) et le premier magistrat de la wilaya, mais aucune suite n’a été donnée à ce jour. « L’entreprise réalisatrice et les autorités locales continuent à fermer les portes du dialogue à notre égard. » D’après lui, au lieu de trouver un terrain d’entente avec les travailleurs, l’entreprise a eu recours à la force publique qui est présente au niveau de la base de vie de Draâ-El-Mizan. Pis encore, il a indiqué que les gendarmes réquisitionnés sur place « menacent les grévistes », a-t-il regretté.

Le même interlocuteur a indiqué qu’une délégation des travailleurs s’est rendue avant-hier (lundi Ndlr) au niveau de la Direction générale de l’Agence nationale des autoroutes (ANA) pour la mettre au courant de la situation qui prévaut au niveau du projet de la pénétrante reliant Tizi-Ouzou vers l’Autoroute Est-Ouest, suite à leur mouvement de protestation qu’ils comptent durcir dans les prochains jours. « Nos collègue ne reprendront pas le travail tant que l’entreprise ne procèdera pas au renouvellement de nos contrats », a-t-il menacé.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
98 queries in 4.049 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5