Séjour des estivants sur le Littoral tlemcenien : Un conseil exécutif extraordinaire pour améliorer l’accueil

mardi 1 août 2017 à 16:27
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Un conseil exécutif extraordinaire, se tiendra prochainement pour se pencher sur les actions à mener en urgence afin d’améliorer les conditions d’accueil et de séjour des estivants au niveau des plages autorisées à la baignade, a annoncé le wali de Tlemcen. Ce conseil de wilaya, a précisé Ali Benyaiche à la presse, en marge de sa tournée, samedi, à travers le littoral de Tlemcen, réunira les directeurs de l’exécutif, les chefs de daïra et les présidents d’APC des communes côtières. Cette réunion décidera de mesures pratiques à mettre en œuvre, immédiatement, et sans perturber le déroulement de la saison estivale. D’autres travaux dits lourds seront reportés à la saison prochaine, a-t-il signalé. Pour le responsable de l’exécutif, les potentialités touristiques de la wilaya sont encore vierges et ne sont pas bien mises en relief pour attirer plus d’estivants, notamment en matière d’aménagement. Lors de cette tournée, le wali s’est enquis auprès d’estivants de la gratuité d’accès aux dix plages autorisées, en application de l’instruction du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. S’agissant de l’oued pollué qui se déverse sur la plage de Honaine, le wali a mis en place un groupe de travail qui proposera des solutions pratiques pour régler ce problème récurrent. 8.000 m3 d’eau salée sont, également, déversés sur place, quotidiennement, à partir de la station de dessalement de Tafsout, a-t-on indiqué. Lors de cette tournée, le Wali a décidé de l’affectation d’un montant de 3 millions DA sur budget de wilaya pour la réhabilitation de l’éclairage public et le ravalement des façades du chef-lieu de daïra de Honaine et des centres de vacances qui y sont implantés. Par ailleurs, une commission de wilaya élargie se penchera, pour sa part, sur le foncier forestier de Honaine sur lequel des habitations ont été illégalement construites. Au niveau de la plage de Sidna Youchâa, Ali Benyaiche a inspecté le projet de réalisation du port de pêche qui sera achevé en juin 2018, selon le représentant de l’entreprise de construction qui a reçu tous ses impayés. Enfin, à Marsa Ben M’hidi, dont les quatre plages qui drainent les deux tiers de l’affluence des estivants se rendant dans la wilaya de Tlemcen, le responsable de l’exécutif s’est enquis du projet de réalisation d’une station d’épuration des eaux usées. Le projet se trouve à l’arrêt pour des difficultés financières. Les élus de cette commune côtière frontalière ont demandé la réalisation sur place de parkings de voitures afin de régler un problème réel de stationnement que rencontrent des milliers d’estivants chaque jour.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
70 queries in 5,377 seconds.