LunarGlide+ 6 Nike
Samedi 23 mars à 10:16
Liberte
Sécurité routière et des voies ferrées ,Une firme US propose ses solutions

Sécurité routière et des voies ferrées ,Une firme US propose ses solutions

Cette firme américaine fabrique des appareils qui détectent les défaillances des camions et des trains en pleine circulation.

Les pouvoirs publics cherchent actuellement les voies et moyens à même d’améliorer la sécurité routière et atténuer un tant soit peu l’hécatombe qui happe la vie chaque année à des milliers de citoyens dans des accidents de la circulation.

L’État ne devrait pas avoir en principe le complexe de s’inspirer des exemples des autres pays développés qui ont bien avancé dans ce domaine. Mieux, des opérateurs algériens très au fait de cette problématique ont pu convaincre des firmes étrangères à venir proposer leurs solutions en Algérie. C’est le cas de l’entreprise américaine IEM dont la technologie réussit à détecter les principales défaillances d’un véhicule notamment les poids lourds en pleine circulation. Il s’agit du procédé Siris qui enregistre, par des capteurs, les images de toutes les roues des deux côtés du véhicule, fournit une analyse instantanée d’éventuelles défaillances et informe automatiquement l’opérateur en lui indiquant la roue défaillante, les freins, les roulements et les pneus qui surchauffent. Siris évalue chaque véhicule qui passe à travers le système. Pour les camions présentant des défaillances potentiellement graves, Siris établit un rapport et le transmet à l’opérateur pour lui permettre de procéder à une inspection détaillée du véhicule et la prise en charge de la réparation. Le système Siris utilise deux caméras infrarouges pour capturer les signaux thermiques des deux côtés du véhicule en utilisant une interprétation complexe des données des images combinées composant des essieux. “Siris évalue précisément l’état d’usure des freins, roulements et pneus. Même si l’apparence d’une roue ne reflète aucun soupçon”, explique Kamel Benhamiche, gérant de la Sarl Betafer, représentant exclusif d’IEM en Algérie.

“Le système identifie les véhicules sur la voie rapide et oriente les véhicules présentant des signes de défaillances potentielles  vers une zone d’inspection”, indique M. Benhamiche. En outre, les véhicules en circulation qui transportent des charges volumineuses peuvent engager le gabarit routier en hauteur ou latéralement. Une mauvaise appréciation des dimensions de la charge peut engendrer des désagréments. Pour faire face à cette situation, un système sera installé et vérifiera de manière facile, fiable et rapide les dimensions d’un véhicule et s’assurer si ce dernier passera par tous les points de son itinéraire (ponts, tunnels…), dans le cas contraire un avertissement par une signalisation appropriée sera diffusé. Par ailleurs, IEM fournit aussi des équipements d’inspection et de sécurité des voies ferrées à travers le monde. Cette société conçoit des produits et des systèmes qui permettent de solutionner des défaillances sur la voie ferrée et/ou le matériel roulant. Son produit électronique miniature de mesure de roue remplace l’appareil de mesure métallique, conçu originellement en 1923. L’utilisation de cet appareil apporte des économies de temps et d’argent. Il s’agit du système de mesure des plaquettes de freins (BPMS) qui inspecte de manière automatique chaque frein de wagon d’un train. Parmi ces composantes susceptibles de provoquer un incident sont les roulements de roues qui subissent des fissures, écaillage, et même des roulements grippés ayant un effet direct sur la consommation de carburant et plus important sur la sécurité des usagers. Des roulements grippés provoquent un blocage de roues qui engendre incendie, déraillement… L’approche la plus commune au contrôle des roulements est faite par l’utilisation de “détecteurs de boîtes chaudes” placés à intervalles réguliers sur la voie ferrée. Ces appareils, après détection d’un roulement trop chaud, le conducteur du train est vite avisé, entraînant un arrêt immédiat. Son système Wise Supersite permet aux services des chemins de fer de procéder à des inspections de trains sur des voies en exploitation atteignant des vitesses de 130 km/h.

B. K

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360
articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook