Programmes AADL ET LPP : 1400 logements distribués dans la capitale

dimanche 20 août 2017 à 9:47
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Le secret de la dynamique et de l’effervescence de ce secteur découle de la volonté du président de la République.
La dynamique que connaît le secteur du logement ne s’arrête pas avec le départ des ministres. C’est résolument un fait constant que l’on vérifie au lendemain de chaque départ d’un ministre. C’était le cas au lendemain du départ du l’ex-ministre de l’Habitat Abdelmadjid Tebboune. C’est le cas aussi actuellement après le départ de son successeur Youcef Chorfa. En effet, à peine deux jours après le limogeage de ce dernier, voici un nouveau lot de logements (1400) réalisé selon les formules Aadl et LPP qui sera distribué à partir d’aujourd’hui dans plusieurs localités de la capitale(Ouled Fayet, Sidi Abdellah et Reghaïa).

De nombreuses autres opérations similaires vont avoir lieu avant l’Aïd El Adha dans plusieurs autres wilayas, a-t-on appris de sources sûres. Le secret de la dynamique et de l’effervescence de ce secteur découle, nous ont chuchoté des voix à l’intérieur du département de l’habitat, de la volonté du président de la République. «Seul lui pourrait décider de l’arrêt ou du maintien de cette dynamique», indique-t-on sur un ton des plus sûrs.

Le président de la République a, selon nos sources, décidé du maintien de cette dynamique. Le secteur de l’habitat est en effet parmi les trois autres secteurs qui ne sont pas concernés par la politique d’austérité, à savoir l’éducation, la santé et l’enseignement supérieur. «L’engagement du président de mener les chantiers engagés à terme a un rapport avec les promesses qu’il avait faites au lendemain de son avènement à la magistrature suprême», tranchent nos sources, rappelant que dans le chapitre de l’habitat, le président s’est engagé à réaliser un million de logements durant chaque mandat. «Cet objectif est jusque-là respecté.

Il y a en fait trois millions de logements qui ont été réalisés entre 1999 et 2014», a-t-on affirmé. Pour ce qui est de ce quatrième mandat, il y a lieu de dire que l’ex-ministre de l’Habitat Abdelmadjid Tebboune a fait savoir au mois du janvier dernier sur les ondes de la Radio nationale que jusqu’à janvier 2017, «il y avait 300.000 unités qui ont déjà été livrées selon les différentes formules. Le quota restant est en train de se réaliser et va se poursuivre jusqu’au dernier logement inscrit dans le programme du président», s’est-il engagé. Par ailleurs, il est à rappeler que les résultats probants réalisés dans le secteur de l’habitat ont été rendus possibles, grâce à une batterie de mesures prises justement par le président de la République.

Ce secteur délaissé jusqu’à 1999 par les entreprises nationales, en raison de sa difficulté et de sa non-rentabilité, est devenu vite à partir des années 2004 attractif. L’aisance financière du pays aidant, le président de la République a ouvert grandes les portes aux investisseurs dans ce segment, en leur garantissant toutes les facilités possibles, à l’instar de l’accès aux financement bancaires, l’acquisition des engins, les exonérations fiscales et l’aide dans le recrutement de la main-d’oeuvre via les dispositifs d’aide à l’emploi (Anem entre autres).

Parallèlement à cela, les entreprises du Btph ont eu droit à des dédommagements conséquents durant les calamités naturelles. En somme, ce sont là les efforts qui ont aidé l’Algérie qui souffrait de la crise du logement dans les années 1980 et 1990 à passer aujourd’hui à un pays qu’on cite comme un exemple à suivre en la matière.
Les nombreuses félicitations des Nations unies à l’Algérie quant aux efforts consentis, dans le domaine, sont la meilleure preuve de la réussite des efforts de l’Algérie et de la sagesse de son président.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
63 queries in 3,755 seconds.