Lundi 29 avril à 8:44
l Expression
Presse Internationale,La maladie de Bouteflika fait la une

Presse Internationale,La maladie de Bouteflika fait la une

L’hôpital du Val-de-Grace où est hospitalisé le président de la République

L’Etat de santé de Bouteflika aura donc encore une fois, fait la Une de la presse internationale. Mais la communication, côté algérien, aura permis, cette fois-ci, d’éviter les spéculations.

L’annonce de l’accident ischémique transitoire du président de la République Abdelaziz Bouteflika, n’est pas passée inaperçue dans la presse internationale. La presse française plus particulièrement où les plus grands journaux ont repris l’information donnée par l’APS. On cite entre autres, LE Monde, le Figaro, Libération, Le Parisien,… C’est même la presse hexagonale qui a été la première à faire l’annonce du transfert du président de la République en France. Et de son hospitalisation à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris.

Le site internet de la radio RTL fait l’écho de cette information. «Sous grosse escorte policière, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a été hospitalisé samedi soir, aux alentours de 21h, à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris», a annoncé samedi à 22h57, RTL sur son site.

«La télévision algérienne avait auparavant indiqué que le président avait été victime d’un petit accident vasculaire cérébral, sans séquelle. Un fait rarissime, la télévision algérienne donnant rarement des nouvelles de la santé du président», a ajouté la même source. Mais ce n’est pas seulement les grands titres de la presse hexagonale qui ont repris l’information.

Elle a aussi fait le tour de sites d’informations français tels que romandie.com ou Dernière nouvelles d’Alsace.

La presse française s’est contenté de rapporter l’information, sans faire trop de commentaires. Mis à part les conséquences de cette hospitalisation sur la future présidentielle qui est prévue dans moins d’un an, elle a également rappelé que ce n’était pas le premier séjour du chef d’Etat algérien au Val-de-Grâce.

«M.Bouteflika, 76 ans, avait été opéré fin 2005 ‘d’un ulcère hémorragique au niveau de l’estomac »», ont rapporté les médias français, reprenant l’AFP. «Le président algérien annonçait un an plus tard, ‘qu’il avait été très, très malade » mais qu’il s’en était ‘sorti de manière absolument fabuleuse ». ‘Il faut cesser de parler de ma santé », avait-il prévenu», ont rappelé les mêmes médias.

La maladie du président a aussi été évoquée par la presse arabe. Al Jazeera, bien sûr avide de toute information sur l’Algérie, a, bien entendu, fait la une avec l’information. Mais curieusement, elle n’est pas allée, comme à son habitude, dans la manipulation en usant du commentaire.

Même constat du côté de la majorité des titres de la presse arabe qui s’est seulement interrogée sur «les raisons de la communication sur l’Etat de santé du président algérien, chose qui n’a jamais été vue dans l’histoire de l’Algérie».

L’Etat de santé de Bouteflika aura donc, encore une fois, fait la une de la presse internationale. Mais la communication du côté algérien aura donc permis, cette fois-ci, d’éviter les spéculations.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source

articles similaires Algérie360

Recherche d'offres d'emploi

articles similaires Algérie360

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook