Près d’un million et demi d’appels en 2016

mardi 25 octobre 2016 à 8:40
Source de l'article : Jeune-independant.net

Les services de la Sûreté nationale ont enregistré, durant les 9 premiers mois de l’année en cours, près d’un million et demi d’appels au numéro vert 15-48 et au numéro d’urgence 17 pour le signalement de crimes ou d’infractions, a indiqué dimanche à Alger le responsable de la communication à la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), le commissaire divisionnaire Amar Laroum.

Ce dernier a précisé lors d’une conférence au « Forum d’El Moudjahid » que les services de sécurité ont enregistré 1 442 234 appels téléphoniques au numéro vert 15-48 et au numéro d’urgence 17 durant les neufs premiers mois de l’année, ce qui prouve, a-t-il souligné, que le citoyen est conscient de la nécessité absolue de signaler les différents crimes et dépassements.

Un total de 34 835 appels pour le signalement d’un accident de la route, 547 444 appels pour information et 243 515 interventions ont été enregistrés à la même période outre 616 615 appels divers.

Amar Laroum a affirmé que les services de police « sont prêts en permanence à prendre en charge les préoccupations des citoyens à travers le numéro vert mis gratuitement à leur disposition ». Alger est la ville qui a reçu le plus grand nombre d’appels sur le numéro vert, suivie de la wilaya d’Oran puis des wilayas du Sud. Le nombre des appels téléphoniques reçus pendant les périodes estivales et des fêtes a enregistré une hausse par rapport à celui enregistré en hiver, a ajouté la même source.

L’interlocuteur a souligné l’efficacité du numéro vert dans le signalement des différents crimes, dont le kidnapping, citant l’exemple de la jeune fille, victime d’un kidnapping à Tipasa, qui a été libérée grâce à un appel reçu sur le numéro vert. Le commissaire divisionnaire, Amar Laroum a rappelé que le code de procédure pénale garantit la protection des témoins, dont ceux qui appellent sur le numéro vert.

Il a indiqué, par ailleurs, que le centre des études et des statistiques relevant de la DGSN effectue une évaluation périodique des données du numéro vert et des phénomènes traités par les services de sécurité. Le même responsable a annoncé que la DGSN avait mis en place une grande commission en vue de l’activation du plan national « Alerte rapt/disparition d’enfants » afin d’assurer une intervention rapide et efficace.

Il a ajouté que ce dispositif national d’alerte, dont les résultats seront communiqués prochainement par la commission multisectorielle, mettra en exergue l’importance du numéro vert au niveau national dans la lutte contre le phénomène de « kidnapping d’enfants, étranger à notre société et aux valeurs algériennes ».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,484 seconds.