Parade à Alger Un moment de communion entre le peuple et son histoire

mardi 1 novembre 2016 à 20:45
Source de l'article : Horizons-dz.com

Une ambiance festive régnait, hier, dans la capitale. Et pour cause, la wilaya d’Alger a organisé une parade pour commémorer le 62e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale. Tout le long de l’itinéraire, de la place de la Concorde (1er Mai), en passant par la rue Hassiba-Ben Bouali, le parc Sofia, la rue Zighoud-Youcef jusqu’à la place des Martyrs, un moment de communion entre le peuple et son histoire a été vécu dans l’intensité.

Bien avant 13h, des citoyens avaient déjà pris place. La gratuité des transports en commun (train, métro, tramway et bus de l’Etusa) a fortement aidé au déplacement en masse de la population. Des citoyens de l’intérieur du pays, de passage à Alger à l’occasion du Salon du livre, n’ont pas manqué cet évènement.

« Des images inoubliables, à ne pas rater », disent-ils. Au commencement, des jeunes issus de plusieurs wilayas ont gratifié les invités de chants patriotiques. Sous les applaudissements et les youyous, les scouts ont ouvert la marche en portant un grand drapeau national ainsi que le portrait du président de la République.

Les portraits grandeur nature des 22 historiques qui ont décidé du déclenchement de la Révolution ainsi que les 6 chefs historiques sont également portés par de jeunes scouts. Face au chapiteau dressé à l’occasion devant le siège de la wilaya, la chorale et la troupe musicale de la Protection civile ont gratifié le public de morceaux de musique. Au passage d’anciens moudjahidine, une femme, une moudjahida, s’est approchée des citoyens en les saluant.

Un moment de grand respect pour cette militante exprimé par des applaudissements et des youyous. Hamamet Dzaïr, ces femmes en haïk, ont paradé en voille et couffin. Une image symbolique de l’engagement de la femme algérienne durant la guerre de Libération, mais surtout pour rappeler que cet habit a servi à tromper l’ennemi.

Les différentes brigades des pompiers ont paradé en compagnie d’enfants. Les Douanes étaient également de la partie ainsi que la police et le corps de la brigade de recherches et d’investigations (BRI). Que ce soit à pied, à moto ou en véhicule, les membres de cette institution ont fait sensation. Ce passage a été longuement salué par les grands et les petits. Des « Allah Ybarek » et « Tahya El Djazaïr » fusèrent de partout.

Les scouts avec les différents grades (louveteaux, éclaireurs, guides…) ont émerveillé par leur forte présence. Des groupes folkloriques, certaines à cheval et d’autres à dos de chameau, de différentes wilayas ont également défilé en tirant des salves de baroud. Les ligues des sports de la wilaya d’Alger ont pris part à ces joutes pour marquer cet événement. L’assistance a eu droit au défilé d’anciennes voitures dont une Jeep militaire datant de 1942, des Citroën de l’année 1954 pour rappeler la liesse d’un certain 5 juillet 1962.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
30 queries in 0,455 seconds.