Nouria Benghebrit rassure : « l’examen de 5e ne sera pas annulé »

jeudi 27 octobre 2016 à 9:33
Source de l'article : Jeune-independant.net

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a réaffirmé que l’examen de fin de cycle primaire ne sera pas annulé, précisant que l’élève passera, par contre, les épreuves dans son école.

Nouria Benghebrit a indiqué que cette proposition a été revendiquée par la famille éducative et qu’elle n’a pas été approuvée.

Elle a confirmé que les mesures prises pour le déroulement de l’examen de fin de cycle primaire pour l’année scolaire 2016/2017 seront les mêmes qui ont été adoptées l’année dernière.

La ministre a assuré aux candidats qu’ils passeront les épreuves au niveau de leur école, et ce pour ne pas les perturber. « Ainsi, ces candidats n’auront pas à se déplacer dans d’autres établissements pour passer leurs épreuves », a-t-elle indiqué, soulignant que cette mesure contribuera à la réduction des dépenses de transport et de protection des candidats.

La ministre a fait savoir que cette mesure est à même de préserver leur moral vu leur jeune âge et d’augmenter leurs chances de réussite. A l’instar des candidats du baccalauréat et du BEM, ceux de la 5e année primaire doivent s’inscrire via Internet. L’Office nationale des examens et concours a ouvert son site pour les inscriptions à l’examen de la cinquième année primaire du 16 octobre au 16 novembre, pour une première inscription.

Le site web de l’office sera rouvert une nouvelle fois, durant la période allant du 15 janvier 2017 au 15 février 2017, pour la vérification et la validation des inscriptions, et se prolongera jusqu’au 20 mai 2014 pour le retrait des convocations. Pour réussir cette procédure, il est du devoir des directeurs des écoles, vu qu’ils sont responsables, de vérifier et de valider les renseignements de leurs candidats respectifs.

Les directeurs d’établissement peuvent aussi procéder à l’opération dans les écoles primaires, sollicitant les écoliers à s’inscrire aux examens de 5e via Internet sous une plate-forme où tout a été simplifié au maximum pour faciliter la tâche à cette catégorie de candidats. Notons, par ailleurs, que des difficultés peuvent subvenir au cours de cette opération.

Rappelons que l’année passée, beaucoup de candidats au bac et au BEM ont rencontré des difficultés pour se faire inscrire à cause de la saturation du réseau et du faible débit de la connexion. A cet effet, pour parer à ces problèmes, 18 serveurs seront placés pour renforcer le débit et éviter l’encombrement de la connexion au niveau du ministère.

Il convient de signaler, entre autres, que d’autres obstacles rencontrés par certains élèves sont signalés, surtout dans les douars isolés où l’Internet est difficile d’accès.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
18 queries in 0,412 seconds.