Louant l’amélioration «notable» des conditions d’incarcération: Me Ksentini regrette les «dernières mesures» de la chancellerie

jeudi 6 octobre 2016 à 11:27
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Me Farouk Ksentini regrette les dernières mesures prises par l’administration pénitentiaire, non sans omettre de louer les efforts titanesques fournis pour l’amélioration des conditions de détention qui, selon lui, frôlent les normes et les standards internationaux.

Le président de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’Homme (CNCPPDH) a exprimé, hier mercredi, en marge d’un atelier sur les réformes pénitentiaires selon les normes internationales des droits de l’Homme, tenu à l’hôtel Hilton, à Alger son «étonnement » quant à certaines des dernières mesures, «certainement de la chancellerie», selon lui, portant, notamment, sur la visite de l’avocat à son client détenu qui ne se fait plus les vendredis et le samedis, mais au cours de la semaine, celle des parents aux détenus désormais bimensuelle alors qu’elle était hebdomadaire ou encore la suppression du fameux couffin.

Des mesures qui, a-t-il estimé, «entachent quelque peu» les efforts titanesques que les pouvoirs publics ne cessent de fournir ces derniers temps pour rendre «plus humain et aux normes et standards internationaux» le séjour des détenus dans les pénitenciers du pays. Et d’interpeller la tutelle à l’effet de «surseoir» à ces mesures à plus forte raison que les anciennes dispositions ne présentaient aucune contrainte de quelque ordre qu’il soit», les avocats et les détenus trouvant même leur compte.

Cet atelier qui fait partie d’une série de manifestations du genre tenues déjà à travers nombre de wilayas du pays a été l’occasion pour Taghreed Jaber, la responsable régionale de l’Organisation internationale de la réforme pénale, coorganisatrice de l’événement, de prendre acte de «l’amélioration notable des conditions de détention dans les prisons algériennes qui sont en accord avec les normes internationales des droits de l’Homme».

Pour sa part, le directeur général de l’administration pénitentiaire et de réinsertion a fait remarquer que les droits de l’Homme ont de tout temps été une «constante de l’Algérie indépendante et de la Révolution de novembre 1954» que la loi portant organisation pénitentiaire de février 1972 et le code d’organisation pénitentiaire et de réinsertion sociale des détenus de 2005 ont consacrés. Un code qui reprend les règles minimales pour le traitement des détenus adoptées en 1957 et révisées en 2015 comme règles Nelson Mandela, considérées par les Etats comme la principale source de normes relatives au traitement en détention, et sont le cadre-clé utilisé par les mécanismes de surveillance et d’inspection pour évaluer le traitement des prisonniers. Entre autres de ces règles, le respect dû à la dignité, à l’intégrité physique et à la valeur inhérente aux détenus en tant qu’êtres humains, les services médicaux et les soins de santé, … Et à Mokhtar Felioune d’étaler tous les bienfaits de la politique de réformes engagée dans ce sens, faisant état d’une hausse annuelle des budgets affectés à cet égard pour un bon séjour carcéral des condamnés en termes de prise en charge sur tous les plans ; hébergement, restauration, soins, détente, scolarisation et formation en vue d’une meilleure réinsertion sociale des détenus et un recouvrement de leur liberté.

L’orateur n’a pas manqué, fort à propos, de mentionner que plus de 80% des détenus suivent leur scolarité ou une formation professionnelle, affirmant que 1 900 d’entre eux ont eu le bac, 4 200 l’examen du BEM et 30 000 autres obtenu un diplôme dans une filière de la formation professionnelle.

Des conditions certes pas encore au summum mais qui seront davantage améliorées avec la réception prochaine d’une dizaine de nouvelles maisons d’arrêt sur les 81 en projet dont certaines déjà réceptionnées et qui sont aux normes internationales en matière de conditions de détention.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
14 queries in 0,490 seconds.