Le succès de la rentrée universitaire passe par la conjugaison des efforts de plusieurs secteurs

lundi 17 octobre 2016 à 9:14
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER- Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Tahar Hadjar a indiqué dimanche à Alger que le succès de la rentrée universitaire passait par la conjugaison des efforts de plusieurs secteurs annonçant une augmentation de 12% du nombre d’étudiants inscrits pour la rentrée 2016-2017.

M. Hadjar qui s’exprimait devant la commission de l’éducation de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des affaires religieuses du conseil de la nation a affirmé que la conjugaison des efforts d’un nombre de secteurs était nécessaire pour la réussite de la rentrée universitaire et annoncé que la rentrée universitaire 2016-2017 a été marquée par une augmentation de 12 % du nombre d’étudiants inscrits par rapport à l’année précédente.

Il a précisé que le nombre d’étudiants inscrits cette année s’élevait à 1, 613 million d’étudiants encadrés par 60.000 enseignants universitaires a travers le territoire national.

La ministre a évoqué les nouveautés marquant la rentrée universitaire et la politique de réforme adoptée par le secteur faisant savoir que 10 écoles préparatoires ont été promues en écoles supérieures et que les annexes universitaires de Barika, Maghnia et Aflou étaient érigées en centres universitaires.

Le recours à la plate forme électronique pour l’inscription et l’orientation des étudiants figure également parmi les nouveautés marquant la présente rentrée universitaire, selon le premier responsable du secteur qui a rappelé que la liste des choix portés sur la fiche de voeux a été réduite de 10 à 6 voeux et que des efforts sont déployés pour aller vers une inscription directe dans un choix unique.

M. Hadjar a fait en outre état de l’élargissement des cursus de la formation à distance pour englober  cinq spécialités pour l’obtention du master.

Le ministre a annoncé que pour garantir des chances égales aux étudiants à travers le territoire national, certaines universités du sud proposaient les mêmes cours que celles du nord dans le cadre des facilités offertes par les nouvelles technologies notamment la visioconférence.

L’année de la qualité, en préparation depuis cinq années, vise a corriger les dysfonctionnements par la mise en place de références nationales et des mécanismes obéissant à des critères nationaux .

A cet égard, le ministre a rappelé les réalisations accomplies grâce aux résultats des travaux menés par des chercheurs au niveau des universités algériennes citant notamment les trois satellites algériens (Alsat-1B, Alsat-2B et Alsat-1N), les puces électroniques et les imprimantes 3D.

Il a annoncé que son département ministériel réceptionnera d’ici la fin de l’année 2016 de nouvelles structures d’une capacité de 100.000 places et 55.000 lits.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
21 queries in 0,404 seconds.