Le ramadhan le plus serein depuis 20 ans: Fort indice sécuritaire à Annaba

mardi 20 juin 2017 à 10:55
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Contrairement à ce qu’on croyait, le dispositif sécuritaire instauré à Annaba n’est pas conjoncturel. C’est plutôt le plan d’action retenu par la sûreté de wilaya de Annaba, pour réhabiliter l’aspect sécuritaire de cette wilaya.
En effet, cela fait plus de deux ans que la ville des Jujubes respire la sécurité et ses habitants baignent dans le bonheur. Un constat qui renseigne sur le fort indice de la stabilité sécuritaire de la ville. Le déploiement des éléments de police partout et nulle part dans la ville, renseigne sur une forte détermination, de lutter contre la délinquance juvénile et la criminalité sous toutes ses formes.

Une volonté sécuritaire à la dimension de cette ville cosmopolite. Il faut dire que les services de police de la wilaya de Annaba ne chôment pas, mieux encore, les éléments de ce corps activent à temps plein. En somme, tous les services confondus sont sur le terrain, pour contrecarrer tout acte pouvant déstabiliser la paisible sérénité des habitants. Une sérénité revenue de très loin, grâce au nouveau plan d’action, mis en place par la sûreté de wilaya de Annaba.

En témoigne le bilan des activités du mois de mai. Une période durant laquelle, les services de sécurité de la police judiciaire sont parvenus à réduire à plus de 60% les actes criminels. Un exploit réalisé grâce à l’éradication du commerce informel dans la wilaya de Annaba. Un phénomène qui, outre le fait qu’il est la gangrène de l’économie nationale, c’est la source de tous les maux sociaux. Depuis le port d’armes prohibées jusqu’au trafic de drogue en passant par les agressions et les vols entre autres actes criminels, que couvaient le commerce informel. En somme, depuis la libération de Annaba des squatteurs informels, la ville s’est libérée de l’anarchie. Situation ne permettant plus aux voyous et criminels d’activer sous couvert du commerce informel. Faisant de Annaba le centre de criminalité urbaine. Ainsi, dans le cadre des activités portant l’éradication de cette forme de criminalité, les services de la police judiciaire, relevant de la sûreté de wilaya de Annaba continuent de serrer l’étau autour des foyers du banditisme. Au titre du mois écoulé, ils ont mené 3 694 opérations de police.

Ces actions ont abouti à l’arrestation de 52 personnes recherchées et l’interpellation de 485 autres pour divers chefs d’inculpations. Parmi ses derniers 32 pour port d’armes prohibées, 51 pour détention et usage de stupéfiants et substances psychotropes; pendant que 402 autres individus ont été interpellés pour différents délits. Selon les procédures judiciaires d’usage, tous les prévenus ont été déférés par-devant les différents parquets de la wilaya, qui ont retenu la mise sous mandat de dépôt à l’encontre de 58 personnes. Par ailleurs, le plan d’action adopté par la sûreté de wilaya de Annaba, consiste aussi à assurer un travail de contrôle d’activité commerciale. Dans ce sens, on retient que, les forces de police, relevant de la police générale ont mené 600 opérations de contrôle de professions réglementées, ayant entraîné 23 propositions de fermeture d’établissements de divers commerces, et l’exécution de 28 arrêtés de fermetures. S’agissant de la sécurité publique, les forces de polices ont mené 1043 opérations de maintien de l’ordre et 632 diverses interventions.

Les mêmes services ont eu à procéder au retrait immédiat de 552 permis de conduire, pour différents délits, accès de vitesse, usage du portable, non-respect du Code de la route entre autres raisons.
Certaines de ces raisons ont été à l’origine de 84 accidents de la circulation, entraînant le décès d’une personne et des blessures pour 69 autres. Ces deux derniers segments d’interventions sont retenus sur le compte de la période de la campagne électorale et élections législatives, situations ayant marqué le mois de mai. Ce constat positif de stabilité et de sérénité est en partie l’oeuvre d’un travail basé sur la contribution qu’apporte, depuis leur mise en place, les caméras de télésurveillance, implantés un peu partout dans la ville de Annaba.

Un moyen ayant permis aux services de sécurité d’avoir un oeil sur tous les coins et recoins de Annaba. Mais surtout l’intervention en temps réel en cas de besoin. Un moyen qui vient un tant soit peu, renforcer l’usage des lignes téléphoniques de secours, le (17), (15648) et (104) en l’occurrence. Tous ces moyens humains et matériels ne peuvent être efficaces sans la contribution du citoyen. Ce dernier, avec un sens du civisme bien approprié à son statut de citoyenneté, peut jouer un rôle prépondérant, avec les services de sécurité, pour assurer la sécurité des personnes et des biens, tout autant que la sérénité de la ville. Pour l’heure, en attendant le déclic qui éveillera le civisme de tout un chacun, les services de police de la sûreté de la wilaya de Annaba continueront à redoubler d’efforts pour atteindre, outre, les objectifs assignés par le Haut Commandement de la Sûreté nationale, relatifs à la sécurité des personnes et la protection des biens; un objectif principal, celui de rendre à Annaba son calme et sa sérénité. Comptant pour cela, sur l’apport civique des habitants, pour dénoncer les contrevenants aux lois de la République.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
89 queries in 5,503 seconds.