Le projet de loi sur la retraite confortera les droits des citoyens et garantira l’équilibre financier de la CNR

jeudi 6 octobre 2016 à 21:24
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER- Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale Mohamed El Ghazi a indiqué jeudi à Alger que les dispositions du projet de loi relatif à la retraite étaient de nature à conforter les droits des citoyens et garantir les équilibre financiers de la caisse nationale des retraites (CNR).

Le projet de loi relatif à la retraite confortera les droits des citoyens et garantira les équilibres financiers de la CNR, a soutenu le ministre dans une déclaration à la presse en marge de l’ouverture d’une rencontre d’information sur le texte du projet de loi en question.

Le ministre qui présidait avec le secrétaire général de l’union générale des travailleurs algériens (UGTA) Abdelmadjid Sidi Said la cérémonie d’ouverture de la rencontre, a rappelé que le projet de loi modifiant et complétant la loi 38-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite portait sur l’abrogation des

dispositions de retraite sans condition d’age instituée en vertu de l’article 2 de l’ordonnance 97-13 du 31 mai 1997 modifiant et complétant cette loi.

M. El Ghazi a fait savoir que ce projet de loi qui sera présenté au gouvernement dans les semaines à venir et dicté par les « difficultés financières » vise à éviter toute crise que la caisse pourrait rencontrer à l’avenir.

Il a affirmé que le texte de loi vise à sauvegarder le système national de retraire dans le cadre de l’égalité et de la justice sociale.

Concernant les dispositions du projet de loi relatives aux postes de travail à haute pénibilité il a encore rappelé qu’une commission comptant des experts de différents domaines, dont des médecins, a été mise en place pour faire les propositions concernant ces métiers qui seront examinées ultérieurement.

Le secrétaire général de l’UGTA a proposé l’installation d’une commission de travail nationale après l’adoption du projet de loi par le Parlement, composée des parties concernées pour examiner les sources de financement du CNR de manière à garantir sa pérennité.

Selon M. Sidi Said, la centrale syndicale a enregistré 657.000 demandes de travailleurs ayant exprimé le souhait de poursuivre le travail après l’âge minimum de la retraite défini à 60 ans.

A cet effet, le projet de loi qui entrera en vigueur début 2017 prévoit essentiellement cinq (05) mesures phares.

Il porte sur le maintien de l’âge minimum de la retraite à 60 ans et le maintien de la possibilité de départ à la retraite de la femme travailleuse à sa demande dès 55 ans.

Le projet de loi permet aux travailleurs de poursuivre volontairement leur activité au delà de l’âge minimum de 60 ans, dans la limite de cinq (5) années. Il prévoit également des règles spécifiques pour les travailleurs exerçant des métiers très pénibles.

Ce projet de loi compte en outre des règles spécifiques concernant les travailleurs exerçant des professions hautement qualifiées ou des métiers déficitaires qui pourront bénéficier, à leur demande, d’un recul de l’âge de leur retraite avec, en contrepartie, des avantages spécifiques liés aux modalités de liquidation de leur pension.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
19 queries in 0,421 seconds.