Le premier tome des œuvres d’auteurs algériens de référence avant la fin 2016

mercredi 2 novembre 2016 à 15:03
Source de l'article : Jeune-independant.net

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a annoncé que le premier tome comprenant des œuvres d’auteurs algériens de référence qui servira dans les manuels scolaires paraîtra avant la fin de l’année en cours.

En collaboration avec le ministère de la Culture, le ministère de l’Education est en train d’élaborer pour les langues arabe, amazigh, française et anglaise une base commune d’auteurs de référence qui entrera dans les manuels scolaires, a déclaré à la presse Mme Benghebrit en marge d’une rencontre sur le manuel scolaire organisée au Salon international du livre d’Alger (SILA). Qualifiant cette démarche de « lourde et compliquée », la ministre a fait savoir que « le premier tome de ce socle commun sortira cette année et sera enrichi au fur et à mesure ».

Evoquant les mesures prises par son département pour introduire davantage de culture dans l’école, Mme Benghebrit a notamment rappelé qu’une décision a été prise l’an dernier pour inciter les élèves à visiter le SILA.

« Quelque 16 000 élèves ont visité l’année dernière ce Salon », a-t-elle relevé, prévoyant que « cette année, ils seront 26 000 ». Elle a ajouté que parmi les autres mesures prises par son département pour introduire plus de culture figure la généralisation de l’expérience-pilote de lecture menée l’an dernier à Laghouat et à Tizi Ouzou.

Il s’agit, a-t-il dit de « la lecture plaisir » qui consiste à encourager les enfants à lire, a-t-elle indiqué. Pour ce faire, elle a annoncé qu’une circulaire sera bientôt envoyée pour sa généralisation à travers le territoire national.

Concernant l’implication des enfants dans l’initiation au théâtre, la ministre a souligné que ce volet a été pris en charge et devra débuter dans la wilaya pilote de Constantine. Interrogée sur les manuels parascolaires, la ministre a fait savoir que son département se penche actuellement sur la préparation d’un décret précisant les modalités d’application selon la loi.

« La loi est claire dans ce domaine : le livre parascolaire est sous la tutelle du ministère. Nous allons à l’avenir organiser ce marché qui connaît beaucoup de problèmes, surtout après les erreurs constatées », a-t-elle souligné.

De son côté, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, qui a animé conjointement la rencontre sur le manuel scolaire avec Mme Benghebrit, a indiqué avoir donné des instructions pour réaliser des cartes d’accès à tous les enfants scolarisés des trois paliers aux différentes bibliothèques qui relèvent de son secteur. L’objectif étant, a-t-il expliqué, d’inciter l’enfant à aimer la lecture.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
21 queries in 0,407 seconds.