Le ministre des ressources en eau et de l’environnement à Chlef: “Les 11 Sdem ont coûté à l’État 50 millions de dollars”

mercredi 9 novembre 2016 à 13:37
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Lors de sa visite de travail et d’inspection qu’il a effectuée, hier, dans la wilaya de Chlef, le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali, a, à maintes reprises, rappelé aux responsables de son secteur que l’État a beaucoup investi dans la réalisation des stations de dessalement de l’eau de mer (Sdem). Selon lui, il s’agit d’un investissement qui a coûté à notre pays les yeux de la tête.

“Ce sont des moyens financiers colossaux qui ont été dégagés pour la réalisation de ces stations de dessalement. À titre de rappel, les 11 Sdem, que compte actuellement notre pays à travers l’ensemble du territoire national, ont coûté à l’État pas moins de 50 millions de dollars. C’est dans l’unique but de couvrir les besoins du citoyen en matière d’eau potable que cet investissement a été engagé”, dira, d’emblée, le ministre en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya en inspectant la Sdem de Béni Haoua. Celle-ci est une station mobile qui vient d’être transférée d’Aïn Témouchent vers Béni Haoua. Elle est opérationnelle depuis le mois de janvier dernier et alimente l’ensemble des habitants de Béni Haoua au moyen d’une capacité de 5 000 m3/jour en eau potable.

Sur place, Abdelkader Ouali a noté qu’il s’agit d’une station dont la capacité de production d’eau dessalée est réduite en comparaison avec les 11 grandes Sdem que compte le pays, “mais cela ne veut aucunement dire qu’elle est moins importante que les autres ; bien au contraire, elle couvrira en eau potable, dans un proche avenir, outre les habitants de Béni Haoua, également ceux de la localité avoisinante, à savoir Breira.

Avec cette réalisation, 33 des 35 communes de la wilaya seront satisfaites en eau dessalée autant quantitativement que qualitativement. C’est pourquoi, j’insiste surtout sur l’aspect contrôle, entretien et suivi de ces réalisations dont le rôle social et économique est aussi important car cela reste le souci majeur de notre gouvernement”. D’autres projets qui relèvent des secteurs des ressources en eau et de l’environnement ont également fait l’objet de visites du ministre où il a pris connaissance du contenu des fiches techniques qui lui ont été présentées à cette occasion.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,446 seconds.