Le ministère de la Santé rassure les citoyens et compte poursuivre l’opération de vaccination

jeudi 13 octobre 2016 à 9:35
Source de l'article : Ennaharonline.com

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a rassuré mercredi les citoyens et affirme qu’il poursuivra l’opération de vaccination dans le cadre d’un nouveau calendrier national.

Le directeur de la prévention et de la promotion de la Santé au ministère le Pr. Smail Mesbah a indiqué,  en marge de la réunion de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la région de l’Afrique sur la lutte antitabac, que le ministère « est décidé à poursuivre la vaccination dans le cadre du nouveau calendrier national tout en retirant provisoirement le vaccin « Pentavalent », suite au décès de deux nourrissons dans une clinique privée à Rouiba et ce en attendant les résultats de l’enquête.

Le Pr. Mesbah a précisé que la décision du ministère de retirer le vaccin était « difficile » mais elle a été prise par mesure de sécurité, affirmant qu’il a été constaté une réticence des mamans et des professionnels de la santé malgré l’absence de preuves.

La santé du citoyen étant l’affaire de tous, la commission des experts du calendrier national de vaccination a été consultée, a-t-il indiqué, précisant que celle-ci s’est réunie la première semaine qui a suivi le décès des deux nourrissons. Suite à cette réunion, il a été décidé de poursuivre l’opération de vaccination en attendant les résultats de l’enquête, afin de protéger la société contre les maladies apparues dans les années 90.

Par ailleurs, il a souligné que le vaccin Pentavalant est reconnu par l’OMS et utilisé par de nombreux pays. Cependant, face aux « craintes des citoyens », le ministère a décidé de recourir à un autre fournisseur également reconnu par l’OMS.

Il a précisé en outre que le ministère appliquait et suivait les orientations de la commission des experts du calendrier national de vaccination qui tranchera après les résultats de l’enquête.

Le directeur de la prévention et de la promotion de la santé avait déclaré auparavant que depuis la mise en place du calendrier national de vaccination durant les années 70, il n’a été enregistré aucune décès suite à l’opération de vaccination, soulignant que les autorités publiques veillaient à la protection de la santé publique.

Plus de 370.000 enfants ont été vaccinés depuis le lancement de l’opération de vaccination dans le cadre du nouveau calendrier de vaccination.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
15 queries in 0,413 seconds.