La retraite proportionnelle et sans condition d’age a généré des dépenses annuelles estimées à 405 milliards de DA

lundi 17 octobre 2016 à 8:57
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER- Le ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale Mohamed El Ghazi a indiqué dimanche à Alger que la retraite proportionnelle et sans condition d’age a généré des dépenses estimées à 405 milliards de  Da annuellement.

La retraite proportionnelle et sans condition d’age a lourdement affecté le système de retraite avec plus de 916.000 retraités( 52%) et 405 milliards de Da de dépenses annuellement, a expliqué le ministre qui présentait le projet de loi modifiant et complétant la loi 12-83 du 2 juillet 1983 relative à la retraite devant la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle de l’assemblée populaire nationale (APN).

Au regard de l’évolution de l’espérance de vie qui est passée en 2015 de 62.5 ans à 77.1 ans et en vue e préserver le système national de retraite et garantir sa pérennité, le gouvernement a envisagé un projet de loi pour la réforme du système de retraite en concertation avec les partenaires sociaux (UGTA, patronat) lors de la 19 réunion de la tripartite tenue le 5 juin dernier, indique un communiqué de l’APN.

Le ministre a expliqué que le projet de loi prévoit le maintien de l’age minimum de retraite à 60 ans pour les hommes et 55 ans pour les femmes, à la demande de ces dernières, avec le droit de travailler cinq années supplémentaires (après l’age minimum).

Le texte définit les règles concernant les travailleurs occupant des postes à haute pénibilité qui leur permettent de bénéficier d’une retraite avant l’age de 60 ans, a ajouté le ministre précisant qu’un décret exécutif déterminera ces règles et les catégories de travailleurs devant bénéficier de cette mesure ainsi que les travailleurs exerçant dans des métiers hautement qualifiés et déficitaires  qui auront la possibilité, à leur demande, d’exercer au delà de l’age de retraite en contrepartie d’avantages liés à leur pensions de retraite.

Une telle mesure assurera le transfert des compétences et du savoir faire entre les générations, a soutenu M. El Ghazi annonçant que les nouvelles dispositions pour l’annulation de la retraite proportionnelle et sans condition d’age entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2017.

Après l’exposé du ministre, le président de la commission a donné la parole aux membres de cette dernière pour exprimer leur préoccupations concernant le projet de loi.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
17 queries in 0,423 seconds.