La consommation de la drogue parmi les jeunes prend de l’ampleur: Le terrible constat

dimanche 13 novembre 2016 à 11:10
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Des centaines de kg de kif ont été saisies et plusieurs arrestations opérées ces derniers jours.

Devant la recrudescence de la consommation de drogue en Algérie, particulièrement au niveau scolaire, un plan de lutte et de sensibilisation remarquable a été institué. Il s’agit d’une «éducation» à travers le théâtre, contre la toxicomanie et l’usage des stupéfiants en milieu scolaire.

Au menu de ces «Journées de lutte contre le fléau de la drogue», intitulées «Je kiffe le théâtre» organisées à Alger du 6 au 8 novembre courant par le TNA, en collaboration avec les directions de la Sûreté et de la Gendarmerie nationales (GN), de nombreuses communications ont été présentées. Ainsi, des propositions sur l’utilisation du 4ème art comme moyen pédagogique de lutte contre ce fléau, par l’introduction de cours de théâtre dans les écoles et lycées, ont été soumises au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi d’Alger (TNA). Il a été préconisé la formation d’animateurs par l’organisation d’ateliers pour la pratique du 4ème art dans les établissements scolaires, en s’appuyant sur des thématiques de prévention contre ce fléau.

Cet appréciable, et non moins révolutionnaire plan pédagogique de lutte introduit dans le théâtre par la Sûreté nationale pour faire passer le message, vient juste à propos devant une aggravation plus qu’inquiétante de la toxicomanie qui sévit, notamment en milieu de jeunes.

Selon des chiffres fournis par la direction de la sûreté d’Alger, 4 238 personnes impliquées dans le trafic de stupéfiants, tous types de drogue confondus, ont été recensées durant les neuf premiers mois de 2016. 63% d’entre elles, ajoutet-on, sont âgés entre 18 et 30 ans, dont 1,21% de filles, ajoutant que 75% des personnes impliquées dans ces affaires étaient célibataires. 57% d’entre eux sont d’un niveau intellectuel moyen et 33% sans emploi. Au plan quantités, il ressort du même bilan que quelque 21 tonnes de drogue dont 11 kg de cocaïne ont été saisis. Il est impératif que soient coordonnés les efforts pour le signalement des cas de consommation de stupéfiants en milieu juvénile estime la Sûreté nationale du pays. Les directeurs d’établissements scolaires et conseillers éducatifs doivent être conscients de l’importance de cette mission de signalement des cas de consommation de la drogue, souligne-t-on encore.

Pour La Marouk Karima Slimani, directrice du CEM Bencheneb (Haute Casbah), elle a précisé que les quartiers démunis deviennent des fiefs du trafic de drogue et que le staff éducatif avait besoin de cycles de formation tout au long de l’année pour apprendre à communiquer avec les mineurs. Le lieutenant Ibaâzaten, chargé de la communication de la sûreté d’Alger a, pour sa part, fait savoir que 13 cellules d’écoute sont à la disposition des citoyens et des établissements scolaires et suivent de près la situation dans les espaces éducatifs. Des brigades pour mineurs font régulièrement, a-t-il assuré, des tournées dans les établissements scolaires, soulignant qu’une coordination permanente s’imposait pour évaluer ce phénomène qui prend de l’ampleur.

Il est utile de signaler que de nombreuses opérations de lutte ont été menées par l’ANP cette dernière semaine. Ainsi, à Tlemcen et El-Oued, cinq narcotrafiquants en possession de 409kg de kif traité ont été arrêtés. Par ailleurs, les services de la Gendarmerie nationale (GN) ont opéré, mardi dernier, la saisie de plus d’un kilogramme de kif traité, lors de deux opérations distinctes à Tlemcen et Mostaganem. Au cours d’un contrôle au niveau de la commune de Hennaya (Tlemcen), le peloton de sécurité routière de la GN a arrêté deux personnes en possession de 981 grammes de kif traité et une quantité de psychotropes. D’autre part, la GN d’El Achacha a arrêté huit personnes dont deux femmes en possession de 100 grammes de kif traité.

Dimanche dernier, à Tlemcen, ce sont 8,8 kg de kif traité en 19 plaquettes qui ont été saisis. La brigade régionale de lutte contre la drogue a saisi 338 psychotropes ainsi que 3 kg de cannabis à Bir Mourad Raïs. La valeur de la marchandise saisie dans les deux opérations et les moyens de transport s’élève à plus de 3,23 millions DA assortie d’une amende douanière de plus de 32,35 millions DA. Une association de malfaiteurs composée de quatre individus qui s’adonnaient au trafic de stupéfiants a été démantelée. Après une perquisition au domicile des mis en cause, il a été procédé à la saisie de 600g de cannabis. Le quatrième acolyte a été arrêté en flagrant délit et les prévenus ont été mis en détention provisoire.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
94 queries in 9,541 seconds.