La cité aadl de zemmouri délaissée : Mais où va l’argent des charges ?

dimanche 22 octobre 2017 à 14:44
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

C’est visible à l’œil nu, le cadre de vie se dégrade de plus en plus au grand dam des habitants de la cité AADL de Zemmouri (Est de la wilaya de Boumerdès). C’est suite à une rencontre fortuite avec un habitant de cette cité de 17 blocs abritant des centaines de familles que nous nous sommes rendus sur place pour faire ce constat.
Une grande partie des passages vers les bâtiments sont défoncés.
On peut imaginer le nombre et les dimensions des flaques d’eau qui se forment après la pluie. D’ailleurs l’une des rues est devenue une mare.
«Nous n’avons pas d’éclairage public. Ce qui pose un problème de sécurité. Il y a un nombre élevé de vols sur des véhicules ou des appartements», se plaint notre guide. Les espaces verts se dégradent et les mauvaises herbes ont envahi certains trottoirs. Au niveau des bâtiments, les entrées sont lugubres.
Nous avons testé deux ascenseurs. Ils ne marchent pas.
«Sur 17 ascenseurs, seuls 3 sont fonctionnels. Ils ont été réparés par les résidants qui ont cotisé pour faire face à la dépense», nous confie notre guide.
Ce dernier nous montre la dernière quittance de ce qu’il a versé à l’agence, pour l’amélioration (sic) du logement AADL, responsable de ces bâtiments comme, versement de la mensualité sur le prix du logement et les charges. Il a payé un peu plus de 2 500 dinars uniquement pour les charges.
Ces charges concernent le gardiennage, l’entretien des ascenseurs et l’hygiène des bâtiments et de leur environnement.
On peut imaginer le montant que cette agence ramasse chaque mois. Mais où va cet argent ?
Abachi L.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
40 queries in 2,448 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5