Israël avertit ses ressortissants de ne pas se rendre en Algérie!

mardi 12 septembre 2017 à 15:40
Source de l'article : Echoroukonline.com

Le bureau de lutte antiterroriste israélien a demandé à ses ressortissants de ne pas se rendre dans 44 pays, y compris l’Algérie, et ce, en raison de menaces imminentes contre les Israéliens.

Force est de noter que l’Algérie rejette toute tentative de normalisation avec l’Etat hébreu, sachant que les Algériens boudent toute manifestation à laquelle participe une délégation israélienne.

A l’approche des fêtes juives entre le 20 septembre et le 13 octobre, Tel Aviv a averti ses ressortissants de ne pas voyager dans 44 pays.

Parmi les pays dangereux à ne pas visiter de l’avis des responsables israéliens figurent l’Iran, l’Afghanistan, le Liban, la Libye, le Soudan, la Somalie, la Syrie, l’Irak, l’Arabie saoudite et le Yémen.

Pour l’instance israélienne, la grande menace émane des organisations terroristes, notamment Daech, d’où il fallait à ses yeux éviter de se rendre dans des pays où la menace terroriste serait imminente, à savoir la Turquie, destination préférée des Israéliens, la presqu’île du Sinaï, l’Égypte et la Jordanie. Rappelons que ces deux Etats sont liés d’un traité de paix avec Israël.

Outre les pays africains et asiatique, l’instance n’a nullement exclu les pays du nord et de l’ouest de l’Europe.

En effet, l’instance n’interdit point à ses ressortissants de se rendre dans ces pays, à l’exception de six (6) où tout déplacement exposerait le ressortissant en question à  une interpellation et à des sanctions.

Les autres pays concernés par la notification sont: Algérie, Indonésie, Burkina Faso, Djibouti, Côte d’Ivoire, Togo, Mauritanie, Mali, Malaisie, Pakistan, Niger, Tunisie, Turquie, les Emirats arabes unis (EAU), Bahreïn, Jordanie, Koweït,  Égypte, Qatar, Azerbaïdjan, Maroc, Nigeria, Oman et Kenya.

Dix (10) autres zones sont également citées, à savoir Cachemire, île de Mindanao, Tchétchénie,   presqu’île du Sinaï, nord du Nigeria, Ouest de Thaïlande, EST du Sénégal, Nord du Cameroun, Ouest du Tchad et Nairobi (Kenya).

Le plus intriguant est bel et bien le fait d’avoir associé l’Algérie à cette liste de pays, surtout si l’on sait que celle-ci n’entretient pas de relations avec l’Etat sioniste et que les ressortissants israéliens sont interdits d’accès en Algérie en dépit de leur insistance, en faisant passant parfois pour des ressortissants européens. C’est le cas du journaliste franco-israélien, Gideon Kutz qui avait accompagné en avril 2016 la délégation française menée par le Premier ministre, Manuel Valls lors de son déplacement en Algérie.

Un incident qui a suscité une vive polémique. En réaction, le chef de la diplomatie, Ramtane Lamamra avait promis de prendre des mesures adéquates pour  éviter la réédition d’une telle erreur, indiquant que le journaliste a été accrédité en sa qualité de ressortissant français muni d’un passeport français et travaillant pour un journal hexagonal.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
80 queries in 10,747 seconds.