Guerre d’Algerie: Les anciens appelés français en Algérie appellent à la fraternité entre les deux peuples

jeudi 27 octobre 2016 à 13:38
Source de l'article : Reflexiondz.net

L’Association française, Les Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre (4ACG), vient de publier sa nouvelle charte, appelé, la charte de la fraternisation entre les peuples français et algérien.

Cette nouvelle charte confirme encore une fois la volonté des anciens appelés français durant la guerre d’Algérie a œuvré pour la fraternité universelle et le maintien des relations entre les êtres humains quelles que soient leurs origines et leurs croyances et surtout le renforcement du lien de fraternité entre les peuples algérien et français.

QUI EST 4ACG ?
L’Association des anciens appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre (4ACG) est une Association française laïque, indépendante de toute institution politique, philosophique ou religieuse : Elle se situe résolument en faveur du respect de la personne humaine, de sa dignité, de son intégrité et de ses droits.  Elle entend s’opposer à tout ce qui détruit ou mutile cette dignité, entrave le développement de tout l’Homme et de tous les hommes, à tout ce qui prive les peuples du droit à disposer d’eux-mêmes.  Elle refuse la violence et la guerre comme moyens de résolution des conflits, car générant toujours une spirale qui conduit fatalement à la barbarie.

LA NOUVELLE CHARTE L’ASSOCIATION FRANÇAISE, LES ANCIENS APPELES EN ALGERIE
« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » (Article 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948)
Convaincus :
– que la fraternité universelle devrait régir les relations entre les êtres humains quelles que soient leurs origines et leurs croyances ; – qu’il importe en conséquence de renforcer la fraternisation entre les deux rives de la Méditerranée ; – que si la réconciliation relève de la compétence des États, la fraternisation relève de celle de la société civile.
Rappelant :
– que même si les heures sombres de notre histoire commune appartiennent au passé, la connaissance du fait colonial doit être recherchée, préservée et enrichie au nom du devoir de mémoire et du droit à l’Histoire, pour faire obstacle aux thèses révisionnistes et négationnistes.
– qu’en l’espèce, tout en veillant strictement à ne pas mettre sur le même plan l’oppresseur et l’opprimé, l’impartialité invite à la reconnaissance, par nos deux peuples, des violations graves des Droits de l’Homme commises au cours de cette période douloureuse, que soient reconnues et honorées les mémoires des victimes de tous les massacres collectifs, les exactions subies par les populations civiles quelles qu’elles soient, du 8 mai 1945 à juillet 1962.
– qu’enfin l’ouverture des archives par la France et l’Algérie et leur libre accès aux historiens des deux pays puissent permettre une connaissance partagée de la vérité et ouvrir la voie à l’apaisement nécessaire.
Constatant :
– que les couples mixtes en constante augmentation, contribuent à renforcer les liens entre nos deux pays et permettent un enrichissement culturel réciproque.
– que la volonté de fraternisation a conduit certains Anciens Appelés à verser leur « pension du combattant » pour financer des opérations de développement en Algérie ; que la volonté de fraternisation a conduit certains Anciens Appelés à verser leur « pension du combattant » pour financer des opérations de développement en Algérie ; à éditer le livre Guerre d’Algérie, Guerre d’indépendance. Paroles d’humanité (L’Harmattan) ; à organiser plusieurs voyages en Algérie pour échanger, goûter à l’amitié, fraterniser ; à témoigner dans les établissements scolaires ; à projeter le film « Retour en Algérie ».
En conséquence, l’Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre (4acg), association laïque, indépendante de toute institution politique, philosophique ou religieuse, résolument engagée en faveur du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée, approuve la présente Charte. Elle invite d’autres associations et institutions à la rejoindre sur ce texte ou dans ses intentions afin de concourir à renforcer le lien de fraternité entre les peuples algérien et français.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
19 queries in 0,422 seconds.