Grève à la Setram d’Alger: Les bus de l’ETUSA circulent sur le tracé du tramway

jeudi 13 octobre 2016 à 9:33
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

 La grève des travailleurs de la Setram d’Alger, qualifié d’ «anarchique» par la DG de la société, s’est poursuivie hier. Les tramways étaient toujours à l’arrêt. Le mercredi étant une journée fériée (Achoura), il y avait beaucoup moins de monde dans les stations. Le service mis en œuvre la veille par la Setram, en collaboration avec l’ETUSA, a mieux fonctionné. Hier, la circulation des bus de l’ETUSA était plus fluide, car ils empruntaient le tracé du tramway et s’arrêtaient à toutes les stations habituelles reliant Ruisseau à Dergana.

Aucune nouvelle à ce jour de la durée prévue de la grève. En raison de la journée fériée, la DG était injoignable mercredi. Par ailleurs, un «communiqué» non signé, circulait, hier, sur les réseaux sociaux, attribué aux «Employés de la Setram», et faisait état de «grève illimitée», dénonçant la «hogra» et « le manque de considération de la part de nos responsables de l’unité d’Alger et aussi à la Direction générale ».

Les travailleurs ont soulevé une série de revendications, présentées par leur branche syndicale dont la révision de la grille des salaires, le reclassement des travailleurs et la garantie de leur sécurité et de leur transport. « Les employés de la SETRAM qui n’ont pas trouvé d’autres solutions que de déclencher ce mouvement social, cherchent à tirer la sonnette d’alarme et interpeller les autorités compétentes et la tutelle quant à la situation critique que vie la SETRAM et ses employés aujourd’hui ». On apprend par ailleurs que l’administration de la Société d’exploitation du tramway (Setram) d’Alger a tenu hier matin une réunion à huis clos avec les représentants des travailleurs en vue de mettre un terme à la grève.

A l’unité opérationnelle de Bordj El-Kiffan, les travailleurs du tramway étaient rassemblés devant l’entrée de leur administration, attendant dans le calme les conclusions de cette réunion. Selon un communiqué de Setram rendu public mardi, la cause de cette «perturbation soudaine» du tramway d’Alger, est un «arrêt de travail collectif sans préavis» observé par «les travailleurs du réseau d’exploitation de Setram». La Société s’est dit «intransigeante face à tout mouvement anarchique qui pénalise directement ses usagers».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,404 seconds.