Falaise d’Aokas (Béjaïa) : La deuxième voie sera rouverte en janvier 2017

mardi 29 novembre 2016 à 11:57
Source de l'article : Liberte-algerie.com

La deuxième voie de la RN9, fermée au niveau des falaises d’Aokas en raison du décrochage d’un rocher qui a coûté la vie à sept personnes et blessé 20 autres en 2014, sera rouverte en janvier 2017. C’est ce que l’on a appris, hier, lors de la visite d’inspection du wali de Béjaïa, Ouled Salah Zitouni, de plusieurs projets relevant du secteur des travaux publics dans la wilaya.

Le chef de l’exécutif qui s’est montré satisfait des travaux de confortement engagés par deux entreprises algérienne et française, a appelé à faire de même afin de régler le problème des chutes de pierres à la Qalaâ des Beni Hammad et à Tizi n’Berbère dans la daïra d’Aokas. Pour rappel, des moyens héliportés ont été introduits sur le chantier, matérialisés par la pose de 4 écrans pare-blocs sur les talus rocheux et les équipements d’ancrage requis pour contenir le risque de chute de pierres ou d’éboulis, menaçant les automobilistes sur l’axe routier.Depuis le tragique accident en 2014, une voie a été fermée et des travaux de consolidation ont été entrepris.

Le wali de Béjaïa a inspecté, au début de sa visite, l’échangeur des Quatre-Chemins où il a instruit les responsables de l’entreprise en charge des travaux de régler le problème du déplacement du réseau électrique qui freine les travaux. Selon lui, la Sonelgaz est disposée à leur faciliter la tâche et l’opération doit s’effectuer au cours de ce mois de décembre.

Pour rappel, dans ce projet dont l’inauguration est prévue pour avril 2017, un réseau électrique de 60 kV reste à déplacer. Les travaux engagés ont accusé un retard considérable en raison de la multitude de réseaux à déplacer.

Aux tunnels de Kherrata, où il a inspecté l’état d’avancement des travaux qui ont atteint les 55%, le chef de l’exécutif n’a pas caché son mécontentement quant au retard accusé. Un retard causé notamment par le manque d’acier, selon le groupement algéro-turc en charge des travaux. Le wali a immédiatement ordonné d’importer de l’acier d’Espagne afin de remédier au problème. À noter que dans le projet d’aménagement sur 7,6 km, les travaux sont en voie d’achèvement le long de tunnel sur 410 ml, alors que l’achèvement du revêtement de la voûte sur un linéaire de 260 mètres dans sa totalité est prévu pour la fin de l’année en cours.

Le wali qui a, en fin de journée, inspecté le projet du port de plaisance de Tala Guilef et de Beni Ksila, s’est enquis de l’état d’avancement des travaux engagés. Des travaux dont la cadence est jugée satisfaisante.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
22 queries in 0,397 seconds.