Encore des atteintes aux terres agricoles à Boumerdès

jeudi 6 octobre 2016 à 18:37
Source de l'article : Leconews.com

Après les multiples actions de protestation menées par les souscripteurs aux programmes d’habitat de différentes catégories, les autorités locales de la wilaya de Boumerdès viennent de céder sur un principe chargé de conséquences.

Il s’agit de nouvelles atteintes au foncier agricole, puisque les services de la wilaya viennent de donner leur aval pour déclasser, encore une fois, des dizaines d’hectares de terres agricoles qui seront affectés à la réalisation des programmes de logements restés en suspens faute d’assiettes de terrains.
Le premier site, qui s’étend sur une superficie de 30 hectares se trouve dans la région d’Ouled Moussa, à vocation purement agricole et qui est le prolongement Est des fertiles plaines de la Mitidja. Ce site accueillera un vaste programme d’habitat de pas moins de 3 000 unités. Le second site, se trouvant dans la commune de Boudouaou, s’étend sur 20 hectares et accueillera 2 000 logements.
Cette décision n’est pas du goût du monde agricole qui regrette l’attitude des autorités locales qui «viennent d’agir dans un sens contraire au nouveau plan d’aménagement du territoire interdisant toute atteinte au foncier agricole», a fait savoir un responsable de la Direction des services agricoles, tout en avertissant que «ces opérations de conversion de terres agricoles vont entraîner d’autres naturellement compte tenu des besoins en équipements d’accompagnements et voirie dont auront besoin des milliers de nouvelles familles qui arriveront dans ces régions hautement agricoles».
Dans la même démarche, les services de la wilaya de Boumerdès ont décidé de transférer le programme des 4 327 logements AADL vers les localités de Khemis El Khechna et Kharrouba, où seront implantés respectivement 3 000 et 1 327 logements sur des terres fertiles.
Par ailleurs, l’agence AADL de Boumerdès, a informé les souscripteurs aux programme que 1 000 unités seront distribuées avant la fin de l’année en cours. Ces attributions interviennent après des retards de 15 ans, sachant qu’ils du programme de 2001.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
19 queries in 0,472 seconds.