Education nationale: Pas de départ à la retraite avant août 2017

jeudi 1 décembre 2016 à 22:56
Source de l'article : Reporters.dz

Pour l’année scolaire 2016/2017, aucun enseignant ne prendra sa retraite avant le 31 août 2017. C’est du moins ce qu’affirme Messeguem Nedjadi, inspecteur général au ministère de l’Education nationale, lors de son passage à la Radio nationale.

Le représentant de l’Education nationale ne donne pas plus d’indication, faisant juste référence à une règle, au sein du ministère, qui stipule que le départ à la retraite avant la fin d’une année scolaire est impossible. «La règle est claire. Un employé ne peut se mettre à la retraite durant l’année scolaire. Toutes les demandes de retraite seront effectives dès le 31 août 2017», a-t-il déclaré.
En ce qui concerne les promotions et réhabilitations des professeurs, il affirme que «45 000 professeurs seront promus au rang de professeur et de professeur principal à travers une liste de réhabilitation des professeurs, que ce soit avec ou sans examen. L’examen se déroulera le 10 décembre de l’année en cours».
Se voulant rassurant, en ce qui concerne l’examen du bac 2017, Messeguem Nedjadi affirme que son ministère «a mis en place un dispositif qui facilitera l’examen aux élèves, puisque «le temps des épreuves a été revu à la baisse de trente minutes, mais aussi, les nombre de questions comparativement aux années précédentes».
Il profite, également, de cette intervention pour rendre publics les résultats de la recherche menée par le ministère de l’Education nationale sur l’échec et la difficulté que rencontrent les élèves. L’inspecteur général au ministère de l’Education nationale affirme : «Les élèves sont confrontés à de grandes difficultés d’apprentissage en ce qui concerne les matières principales, telles les mathématiques, les langues arabe et française».
Selon l’inspecteur général, «le ministère, par le biais de spécialistes, a étudié les copies des élèves lors des examens officiels pour déterminer leurs principales lacunes». Il explique en outre que cette étude vise à mettre en place «un plan d’action nationale», afin de remédier à ces lacunes qui causent de grands handicaps aux élèves durant leur parcours scolaire. Ces résultats seront communiqués aux inspecteurs de l’Education nationale.
D’ailleurs, ces derniers bénéficieront de formation pour une prise en charge plus conséquente des élèves à travers le territoire national. «Nous voulons construire une stratégie nationale et remédier définitivement à ces difficultés, qui sont la cause de nombreux redoublements scolaires». Ajoutant que «dès janvier prochain, plus de 300 inspecteurs de l’Education seront informés des résultats de cette étude.
Ils bénéficieront ainsi de formations qui leur permettront de faire face à cette problématique au sein de leur circonscription». «La formation des inspecteurs est importante pour le rayonnement de l’école algérienne», précise-t-il. A cet effet, «plus de 1 800 inspecteurs pédagogiques sont concernés par une formation continue, dans le but de changer la pratique pédagogique au secondaire particulièrement».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,423 seconds.