Djamel Belkadi, DE de la wilaya de Tizi-Ouzou: «Notre objectif est d’améliorer la qualité des résultats»

mardi 1 août 2017 à 11:45
Source de l'article : Depechedekabylie.com

Rencontré en marge de la cérémonie de distribution des prix aux meilleurs lauréats de la wilaya de Tizi-Ouzou, le directeur de l’éducation, M. Djamel Belkadi, parle des résultats obtenus et des préparatifs de la prochaine rentrée scolaire.

La Dépêche de la Kabylie : Pour la 9e année consécutive, Tizi-Ouzou se classe première à l’échelle nationale. Un commentaire ? 
Djamel Belkadi : Ce n’est pas nouveau, cela est le fruit d’un effort collectif. Tout le monde a contribué, chacun dans sa mission, que ce soit les autorités, les enseignants, les administrateurs, la direction de l’éducation et les inspecteurs. C’est une continuité de plusieurs années de travail sérieux.

Quel est votre message à ceux qui doutent de ces résultats ? 
On l’a dit à maintes reprises, il n’y a pas de secret, ni de recette. Il y a juste le travail qui paye. Que les gens sachent qu’à Tizi-Ouzou, notre objectif et tous nos efforts se focalisent sur l’élève. Lorsqu’on a fait une petite analyse pour les résultats du baccalauréat de cette année, on a comparé les moyennes annuelles des élèves à celles obtenues au Bac, c’est pratiquement les mêmes. Cela signifie qu’il y a un travail continu qui se fait au niveau de nos établissements. Nos résultats sont logiques. C’est une question d’engagement de tout un chacun.

Pensez-vous que les cours de soutien contribuent à cette réussite. Avez-vous fait des études sur la question ? 
Ce phénomène est national. Les cours de soutien permettent d’approfondir dans les leçons, en proposant plus d’exercices. Chose difficile dans le programme scolaire, vu qu’on est tenus par un volume horaire précis. On a effectué une étude sur des élèves qui suivaient des cours de soutien et à partir des résultats obtenus, on tracera une stratégie adéquate.

Vous avez parlé d’une amélioration qualitative et quantitative… 
Le projet éducatif de la wilaya, qui s’étale sur 3 ans, donc jusqu’en 2020, a été élaboré par la direction de l’éducation pour améliorer la qualité des résultats. C’est une suite logique après des années en première position dans le pourcentage de réussite à l’échelle nationale. Maintenant, il faut passer à autre chose. Cela dit, on travaillera aussi pour améliorer la quantité davantage. En outre et toujours dans le cadre de ce projet, on a tracé un programme de suivi des meilleurs élèves et un encadrement spécial a été entamé l’année passée. L’expérience s’est faite dans un premier temps sur une centaine d’élèves. Ces derniers ont tous réussi à avoir le baccalauréat avec de bonnes moyennes. Cela dit, les autres élèves sont en aucun cas lésés. On continuera ce travail pour l’année prochaine. On ne va pas se contenter des acquis.

La rentrée scolaire précédente était très difficile, caractérisée par un manque de personnel, des structures en chantier… Comment s’annonce la prochaine ? 
On a tout préparé pour la prochaine année scolaire. On est prêts à recevoir nos enfants dans les meilleures conditions. Concernant l’encadrement pédagogique, tout a été mis en place. Nous n’avons aucun problème malgré la sortie massive à la retraite. Tous les professeurs sont sur place. On a affecté les sortants de l’ENS, les enseignants qui sont sur la liste d’attente et on va affecter les enseignants lauréats au prochain concours. Pour l’encadrement administratif, on à quelques postes vacants, on essayera de faire en sorte qu’à la rentrée prochaine tout soit prêt. Pour ce qui est des structures, les nouvelles serviront à améliorer la situation. À ce niveau, on n’a absolument aucun problème. Notre objectif est d’améliorer les conditions de scolarisation.

Propos recueillis par K. H.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
53 queries in 6,898 seconds.