Constantine – Des minoteries en congé et une tension sur la farine: Pénurie de pain à l’horizon

lundi 7 août 2017 à 13:40
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Les problèmes de toutes sortes causés par la canicule ont eu des retombées négatives sur la fabrication du pain. Cela commence à se faire sentir dans l’approvisionnement des populations de la wilaya. A Constantine d’abord où, en dépit du renforcement du réseau de fabrication et distribution du pain par l’ouverture récente au centre de la ville de plusieurs boulangeries à fours rotatifs qui tournent toute la journée, des perturbations commencent à se faire jour. «Le déficit risque de s’aggraver à partir de cette semaine même», ont averti hier des boulangers de la ville des ponts.

Ils assurent qu’ils éprouvent beaucoup de difficultés pour s’approvisionner en farine. Pourquoi ? «Parce que les trois minoteries de la zone industrielle de Didouche-Mourad ont fermé sont parties en congé le même jour !», a répondu avec une pointe de colère le président de la fédération des boulangers de la wilaya de Constantine, M. Bouguerne Abdelaziz. Ce dernier a expliqué qu’ «à cause du manque de farine les boulangeries ont été réduites à travailler à 50% de leurs capacités et les patrons boulangers passent leur temps à courir la région pour se procurer de la farine qu’ils achètent en deuxième main à 2.200 dinars le quintal, soit une majoration de 200 dinar par quintal. Si cela continue, le déficit en pain ira en s’aggravant à partir de cette semaine».

Notre interlocuteur a ajouté que le problème a été encore aggravé par les interruptions du courant électrique devenues maintenant une donnée permanente. Selon les déclarations du responsable du bureau de wilaya de la fédération des boulangers que nous avons recueillies hier, les pannes électriques ont causé de gros dégâts et des pertes aux boulangers qui furent obligés de jeter des quantités importantes de pâte préparée pour les fournées. Mais il n’y a pas que cela, il y a aussi le problème de l’eau. «Vous savez, a-t-il expliqué, en été, les boulangers sont obligés d’utiliser de l’eau très fraîche pour préparer la pâte de pain. Et s’il n’y a pas d’électricité en permanence, le refroidisseur d’eau ne fonctionne pas. Alors, les patrons boulangers ne peuvent préparer qu’une petite quantité d’eau refroidie durant la nuit. D’où la diminution des quantités de pain habituelles.

Les boulangers des communes de Didouche-Mourad, Zighoud-Youcef, Ibn-Ziad et Hamma Bouziane ont été très éprouvés par ces difficultés et risquent d’arrêter la fabrication du pain». Selon M. Bouguerne, la direction du commerce de la wilaya a été alertée afin d’intervenir pour chercher une solution au problème de l’approvisionnement régulier des boulangeries de la wilaya en farine.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
43 queries in 5,099 seconds.