Chelghoum Laïd (Mila): Une commune qui s’en sort plutôt bien

mercredi 12 octobre 2016 à 14:06
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Il faut avouer qu’en matière de débureaucratisation et d’amélioration du service public, les collectivités locales sont en avance d’une révolution par rapport aux autres secteurs et les faits sont là pour en témoigner !

Depuis l’informatisation du fichier de l’état civil à la délivrance de la carte d’identité nationale biométrique, par simple clic du clavier, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de la rigidité, du calvaire et des aberrations bureaucratiques vécus auparavant par l’administré algérien.

Au niveau de la wilaya de Mila, cette opération de rapprochement du citoyen de son administration, par le truchement d’une modernisation avérée et continue du service public est vraiment palpable, mais une municipalité, semble sortir du lot pour être citée comme référence, c’est incontestablement Chelghoum Laïd, malgré l’instabilité, les luttes et les frictions qui minent la gestion de cette assemblée élue, grâce évidemment, aux efforts consentis par une administration municipale qui est au four et au moulin, avec pour objectif, la prise en charge des doléances des citoyens et l’amélioration du service public , et le pari semble bien tenu !

Ainsi, après l’entame de l’opération de délivrance des cartes grises puis des passeports biométriques, voilà le tour des permis de conduire, délivrés à une cadence très acceptable atteignant les 150 documents en une seule journée et c’est là un exploit en soi. Signés par la secrétaire générale de la municipalité, sur instruction du wali, la délivrance de ces documents administratifs semble connaître un bon rythme de croisière, au grand bonheur des demandeurs !

A signaler que le personnel en charge de ces services a subi une formation par les services de la daïra, qui viennent par ces actions de passer le témoin avec pour objectif, diminuer davantage la pression sur ces documents tout en réduisant, autant que possible, les délais de délivrance.

Même sur le plan budgétaire, la commune s’en sort plutôt bien arrivant même à équilibrer sa balance de paiement, avec des recettes fiscales qui tournent autour de 300 millions de dinars, pour l’année en cours, et des prévisions de 341.027.558,00 pour 2017, c’est dire que Chelghoum Laïd représente l’une des rares communes qui ne sont pas déficitaires sur le plan budgétaire et c’est tant mieux !

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
19 queries in 0,459 seconds.