Bouira: On regrette déjà l’ancien wali

lundi 17 juillet 2017 à 11:30
Source de l'article : Lexpressiondz.com

La nomination d’un nouveau wali à la tête de l’exécutif suscite des débats ces derniers jours. Même si l’affectation de Mouloud Chérifi à la tête de la wilaya d’Oran s’apparente à une promotion, les Bouiris regrettent ce cadre qui n’aura séjourné que quelques mois parmi eux. La population de Bouira reproche au pouvoir central son empressement à changer le premier responsable de la wilaya sans lui laisser le temps d’accomplir pleinement sa mission. Discret, respectueux et maîtrisant son sujet, Oran vient de bénéficier d’un haut cadre dans toute la dimension du mot.

Depuis son arrivée à Bouira, ce cadre a passé la majorité de son temps sur le terrain, exigeant par-ci, régulant par-là et n’hésitant pas à prendre des décisions qui sont suivies immédiatement d’application. Dans sa gestion rationnelle, mais efficace des affaires de la wilaya, depuis son intronisation en lieu et place de son homologue, Nacer Maskri, actuel wali de Sétif un autre promu, Mouloud Cherifi aura marqué les esprits par son calme, sa rigueur et sa sympathie. Ce changement à la hâte n’est hélas pas le premier puisqu’avant lui, l’actuel secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Maâzouz Hocine avait vécu le même scénario. En pleine turbulence du mouvement des aârouchs, ce cadre a su maîtriser la situation et éviter à Bouira l’effusion de sang.

A la surprise générale, il a fait l’objet d’un mouvement partiel qui le conduira à Aïn Témouchent comme wali. Le fait que pas moins de 13 actuels walis sont passés par Bouira laisse dire à certains que cette wilaya semble être un tremplin promotionnel dans la carrière des cadres. Ces changements qui ne sont en fait qu’une évolution logique pour des bénéficiaires pénalisent la wilaya qui continue à enregistrer des retards dans les projets, retards engendrés par la période qui succède à chaque nomination où le responsable a besoin d’un temps pour s’imprégner de la situation globale, connaître ses collaborateurs…la population de la wilaya de Bouira espère que ce nouveau chef de l’exécutif soit aussi performant que son prédécesseur surtout que la wilaya recèle des capacités en mesure de la mettre en tête de ses homologues. Sa position géographique, son potentiel agricole, ses ressources naturelles, ses capacités pour une réelle relance du tourisme… sont autant de dossiers qui attendent le nouveau wali.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
66 queries in 6,970 seconds.