Baraki: La drogue, les parkingueurs et les “harbines”, c’est fini !

jeudi 3 novembre 2016 à 14:07
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Ils ont longtemps amoché le cadre de vie des citoyens et de la ville, les dealers de drogue, les parkings sauvages et les marchands ambulants, souvent appelés Harbines (en rapport aux petites camionnettes chinoises), ne séviront plus dans la localité de Baraki.

La sûreté de daïra de Baraki a réussi, en un temps record, à mettre la main sur plusieurs réseaux de drogue et la saisie de 10 kilos de résine de cannabis et de près de 500 comprimés hallucinogènes. La population de Baraki a adhéré aux opérations de la police, d’autant qu’un travail de sensibilisation, basé sur la proximité, a été effectué à plusieurs niveaux, à savoir les associations, les écoles et les établissements de formation.

Ainsi, nous dit-on, ce sont 46 enquêtes qui ont été menées et qui ont abouti à l’interpellation de 60 narcotrafiquants, tous présentés devant la justice. Idem au plan des atteintes aux personnes, les mêmes services ont présenté devant les tribunaux 35 individus pour possession de 40 armes prohibées.

Bien plus, témoigne-t-on, les vendeurs d’aliments à bord des petites camionnettes, notamment sur les trottoirs, les ronds-points et la voie publique, ont disparu du décor de cette ville, avec le traitement de 84 cas, dont la majorité des propriétaires des camionnettes dites “Harbines” sont des récidivistes. “Il nous arrive de passer 30 minutes pour traverser Baraki ! Aujourd’hui, il y a une telle fluidité de la circulation que nous devons tous adhérer à ces opérations de nettoyage”, nous dira un commerçant, visiblement soulagé par cet état de fait. Notre témoin évoquera les parkingueurs qui faisaient la pluie et le beau temps. Là aussi, la sûreté de daïra est passée à l’action pour démanteler 15 parkings sauvages.

Chose que nous avons constaté de visu lors de notre virée dans cette localité du sud d’Alger. D’ailleurs, la présence non stop des policiers et les descentes inopinées ont porté leurs fruits, sachant que, chaque jour, les mêmes services sont sollicités par les citoyens pour mettre fin à ces agissements contraires à la loi. L’assainissement des commerces fait partie également des missions quotidiennes, avec 7 enquêtes liées aux agréments, l’exécution de 40 décisions de fermeture de locaux commerciaux pour infraction à la législation en vigueur et le contrôle de 12 autres locaux et salles des fêtes pour non-conformité.

Au plan de la sécurité et de la prévention routière, la sûreté de daïra de Baraki a enregistré, du 1re septembre au 21 octobre 2016, 1 609 contraventions, 216 délits, 20 cas de coordination routière, 22 autres cas de mise en fourrière et 401 retraits de permis de conduire.

Signalons, enfin, que la cellule d’écoute et de l’action préventive (Ceap) de Baraki mène, au quotidien, des actions de proximité en direction de toutes les franges de la société pour lutter contre la drogue, la cybercriminalité et les accidents de la route, mais aussi des visites au profit des personnes âgées du centre de Sidi Moussa.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,482 seconds.