AOUF (MASCARA) : Électrification et réhabilitation des routes au menu des revendications

dimanche 22 octobre 2017 à 14:40
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Poursuivant son cycle de sorties à travers les 16 daïras que compte la wilaya, le wali de Mascara s’est rendu ce jeudi dans celle de Aouf et ses deux autres communes que sont Gharous et Benian.
Comme annoncé précédemment par celui-ci, il avait rectifié son programme pour être à l’écoute des citoyens des plus profonds douars dont la gestion des doléances ne s’effectue parfois que lorsque le premier responsable de l’exécutif est de passage dans ces agglomérations secondaires.
Ainsi, pour mettre un terme à l’immobilisme qui frappe certains secteurs, il exhortera les différents responsables à sortir de leurs bureaux afin d’affronter le quotidien de ces citoyens en zone rurale chez qui prévaut ce sentiment de laissé-pour-compte.
Au menu de cette visite, figurait notamment des projets de réhabilitation de routes. Dans cette contrée, vivent des gens humbles et à travers leurs interventions, lors de la rencontre avec le wali, vous avez comme l’impression qu’ils ne sont pas si exigeants que ça.
Lors de cette sortie, les premières pluies les a rendu sereins. A travers les doléances citoyennes, ce sont surtout l’isolement et l’état des routes impraticables en hiver qui nous rendent la vie difficile, diront les citoyens. La réfection des chemins de wilaya n° 77 et 58 ne peut être envisagée actuellement compte tenu de la conjoncture, leur sera-t-il annoncé. Dans la multitude des douars de Gharous a aussi surgi le problème d’électrification puisque plusieurs familles en sont privées. A ce sujet, il est envisagé l’introduction de l’énergie solaire comme palliatif. Ces premières pluies bienfaitrices ont aussi permis de mettre à nu l’état de la voirie à Sidi M’barek, point culminant de la daïra et même au niveau du chef-lieu de daïra Aouf.
A ce propos, le premier responsable de l’exécutif déclarera : «Il est du droit du citoyen de revendiquer dans ces zones une réhabilitation de la voirie et des trottoirs tout comme les autres villes de la wilaya. En hiver ici, c’est la gadoue.
A Gharous, il a été fait état de surcharge dans un CEM et une perspective d’extension avec de nouvelles classes sera envisagée.
Pour ce qui est de l’eau domestique, comme partout ailleurs, il y a comme une amélioration dans la distribution et après la période de disette avec de l’eau dans les robinets un jour sur vingt, l’on semble se satisfaire avec un jour sur quatre.
L’irrigation des terres a, également été abordée. A ce propos, le wali annoncera que vingt décisions de forage de puits étaient déjà à la signature pour l’ensemble de la wilaya. L’on apprendra également que les demandes de forage seraient transférées de la Direction de l’hydraulique à la Wilaya où se fera dorénavant la gestion de celles-ci.
A l’issue de cette rencontre avec la société civile, l’on a semblé se satisfaire des décisions prises en attendant que les promesses soient tenues dans les délais, ce qui n’a pas été toujours le cas par le passé.
M. Meddeber

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
71 queries in 7,657 seconds. http://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5