Algérie:Des démarches en vue d’adapter plus de 200 projets de recherche universitaire

mardi 8 novembre 2016 à 13:51
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Plus de 200 projets de recherche universitaire et thèses de Doctorat sont exposés, lundi, à l’examen au titre d’un forum national, abrité par l’université M’hamed Bougara de Boumerdès, en vue de leur adaptation aux contextes socioéconomique et industriel locaux.
Ces thèses, élaborées par plus de 200 chercheurs en Doctorat, issus de différentes universités, instituts et laboratoires nationaux, sont présentées dans le cadre de Workshops, organisés au titre du sixième Séminaire national sur les matériaux, procédés et environnement.
Outre des universitaires et chercheurs, des hommes d’affaires et autres experts économiques et industriels, en plus d’étudiants assistent aux travaux de ce séminaire de deux jour , organisé par le club scientifique de l’université.
Les intervenants à ce forum se sont accordés sur la nécessité d’unifier les titres des thèses réalisées par les étudiants en Doctorat, à travers les universités, écoles supérieurs et instituts du pays.
Le président du Colloque, Dr Amar Irakti, également chercheur à l’université de Boumerdès, a souligné, à ce propos, que l’unification des titres des études universitaires se fait déjà depuis plusieurs années en Licence et Master, assurant que l’élargissement de l’opération au cycle du Doctorat « n’est pas du tout difficile ».

Selon DR. Irakti, l’unification de la sélection des études et thèses scientifiques évite la répétition des mêmes sujets, tout en aidant dans la lutte contre la reproduction illégale des thèses et études, parallèlement à la facilitation de l’orientation des étudiants vers des domaines de recherche adaptés aux besoins économiques et industriels.
Cette sixième édition du genre est axée sur la diffusion des connaissances et la présentation de nouveaux travaux scientifiques, visant à traduire l’impact grandissant de la recherche sur le monde socioéconomique, a indiqué le président du club scientifique, organisateur de la rencontre, Mohamed Amine Daoudi.
C’est aussi un forum académique pour la promotion, le développement et la diffusion des connaissances de haut niveau (en matière d’utilisation de matériaux), afin d’offrir des opportunités d’interaction entre les aspects théoriques et pratiques, et de dégager une meilleure visibilité pour une coopération scientifique adéquate, a-t-il ajouté.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
9 queries in 0,437 seconds.