Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `dz360_terms`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `dz360_terms`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT t.*, tt.* FROM dz360_terms AS t INNER JOIN dz360_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id WHERE tt.taxonomy IN ('post_tag') ORDER BY t.name ASC

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `dz360_terms`

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SHOW FULL COLUMNS FROM `dz360_terms`

Algérie: Révision prochaine du code de l’organisation pénitentiaire (responsable)

mercredi 2 août 2017 à 10:20
Source de l'article : Maghrebemergent.com

Le directeur général de l’administration pénitentiaire et de réinsertion, Mokhtar Felioune a annoncé mardi à Tipasa que le code de l’organisation pénitentiaire fera « prochainement » l’objet d’une révision en vue de faciliter la réinsertion des prisonniers.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une cérémonie de distinction des prisonniers admis aux examens du baccalauréat et du BEM organisée à l’établissement de rééducation et de réadaptation de Kolea, M. Felioune a indiqué qu’il « sera procédé prochainement à la révision du code de l’organisation pénitentiaire », soulignant que les amendements proposés sur la base de la politique appliquée par l’Algérie dans ce domaine depuis 2005, visaient à faciliter la réinsertion des prisonniers.

« Cette expérience a permis, a-t-il ajouté, de proposer des mesures incitatives et plus souples pour élargir les activités de réinsertion des prisonniers ».

Concernant l’avenir des nouveaux bacheliers prisonniers, M. Felioune a affirmé que ceux qui ont une peine de moins de 24 mois à purger et ont fait preuve de bonne conduite « bénéficieront d’une semi-liberté qui leur permettra de suivre leurs cours à l’université la journée et regagner leur établissement pénitentiaire le soir ».

Il a précisé que ceux qui ne répondent pas aux conditions de la semi-liberté, ils peuvent demander une autorisation d’ajournement de leur inscription à l’université (congé pédagogique) et s’y inscrire une fois leur peine purgée.

M. Felioune a rappelé, par ailleurs, qu’il existe « 14 services externes de réinsertion des prisonniers à travers les différentes wilayas du pays ayant pour mission de prendre contact avec les établissements publics pour faciliter la réinsertion des détenus après leur mise en liberté ».

APS

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
55 queries in 0,864 seconds.