Accidents de la route: Le permis à points sera-t-il la panacée ?

dimanche 6 novembre 2016 à 13:58
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Le fléau des accidents de la circulation ne cesse de prendre de l’ampleur. En une semaine, 212 accidents de la route, survenus dans les régions urbaines, ont fait onze morts et 239 blessés. Le permis de conduire à points, prévu pour fin 2016, sera-t-il à même de mettre un terme à cette situation ?

Rym Nasri – Alger (Le Soir) – Durant la dernière semaine d’octobre 2016, onze personnes ont trouvé la mort sur la route et 239 autres ont été blessées. Des chiffres alarmants engendrés par 212 accidents de la circulation survenus dans les régions urbaines. Selon les statistiques rapportées par le communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), cité par l’APS, le nombre des morts a augmenté de trois cas par rapport à la semaine précédente.
Le facteur humain continue à être pointé du doigt.

Des études, réalisées par les services spécialisés de la sûreté nationale, désignent l’erreur humaine comme principale cause de ces accidents avec le taux de 90%. Les autres facteurs liés au véhicule et à la route interviennent avec un taux beaucoup moins important.

Le problème des accidents de la circulation semble avoir été banalisé. Alors que des pays européens ont pu réduire le nombre des accidents de la route de moitié pour certains, voire plus pour d’autres, l’Algérie continue à enregistrer une courbe ascendante de ce fléau qui fauche des milliers de vies annuellement.

Quelle stratégie à adopter pour réduire ou éviter carrément les accidents sur nos routes ? Si le facteur humain occupe la première place dans les accidents de la circulation, il constitue alors, un potentiel important pour des actions de prévention.

C’est justement dans ce sens qu’intervient la mise en place du permis de conduire à points. Doté de vingt-quatre points, ce nouveau document à valeur préventive et répressive sera effectif d’ici fin 2016. Ce système sera-t-il suffisant pour mettre fin à l’hécatombe sur nos routes ? Va-t-il inciter le conducteur à avoir une conduite responsable afin de préserver son capital de points initial ? Le conducteur respectera-t-il le code de la route et la distance de sécurité ? Evitera-t-il l’excès de vitesse et les manœuvres dangereuses ? Autant de questions auxquelles seule la mise en œuvre du permis de conduire à points pourrait répondre.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
17 queries in 0,407 seconds.