786 logements LSP en souffrance depuis 2009

mardi 19 septembre 2017 à 15:00
Source de l'article : Reporters.dz

Pas moins de 786 logements LSP attendent leur achèvement depuis huit ans, a-t-on appris avant-hier, lors d’une réunion qui a regroupé le wali d’Oran avec les promoteurs du LSP et du LPA à travers la wilaya d’Oran. En effet, la capitale de l’Ouest a bénéficié d’un quota de 24 220 logements, dont 23 434 ont été réceptionnés et remis à leurs bénéficiaires.

Cette rencontre a permis de mettre la lumière sur les problèmes qui entravent l’avancement des projets. Parmi les projets non finalisés figurent ceux dont les promoteurs sont décédés et ont été remis par la suite à l’OPGI. Selon le directeur de l’Office, Mohamed Saber, certains projets ne sont pas rentables, alors que d’autres l’OPGI n’a pas encore encaissé un sou. Le wali d’Oran, en présence des services concernés par ces deux programmes, a appelé à la levée de toutes les contraintes.

Il a ordonné aux promoteurs d’accélérer les travaux pour livrer au plus vite ces logements, dont certains des bénéficiaires attendent depuis dix ans. Dans ce cadre, il a informé les promoteurs présents qu’une liste de promoteurs sera proposée à la tutelle dans le cadre de la reprise du programme LPA. Cette liste prendra en charge ce qui a été fait au niveau local par les promoteurs, dans le cadre du respect des délais et de leurs engagements. Un promoteur, qui réalise deux chantiers, n’a pas assisté à cette réunion car il n’a pas encore encaissé un dinar de l’argent du CNL, bien que ses logements soient en cours de réalisation. Le wali a demandé une réunion entre ce promoteur et le chef de daïra concerné, ainsi que des représentants des acquéreurs, pour déceler les contraintes qui retardent la réception de ces deux projets. Un autre promoteur en difficulté à Arzew a carrément expliqué, devant le wali que «ce projet du LSP a été la plus grande bêtise de ma vie ».

Avant d’ajouter : «Je suis en train de vendre le patrimoine de mes parents pour achever les travaux.» El Ançor, un autre promoteur, fait face à des difficultés avec une exploitation agricole, ce qui empêche d’effectuer les travaux de VRD et même l’accès à ce chantier. Par ailleurs, le wali d’Oran a constaté que tous les promoteurs n’ont pas encore déposé la liste des bénéficiaires qui doit être approuvée par la Direction du logement.

Le wali a décidé de changer de cap en indiquant que ces listes devront être approuvées par la daïra. «Comme les demandeurs de ce type de logement au niveau des daïras », explique-t-il. Cette réunion a permis également de mettre la lumière sur la situation des projets LPA à Oran. La capitale de l’Ouest a bénéficié d’un quota de 9 416 logements, dont 3 716 sont en cours d’être répartis entre 52 promoteurs, dont 4 publics.

Il est à noter que cette rencontre a été précédée par une sortie du wali sur le terrain, portant sur les projets des jeux Méditerranéens, à l’instar du stade et du village olympique à Belgaïd. Il s’est rendu également sur le chantier de la route du port, où nous avons appris que la société reprendra le travail durant la nuit pour accélérer davantage les travaux.
J. M.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
47 queries in 5,303 seconds.