6 000 femmes arrêtées pour trafic et consommation de drogue

mercredi 19 octobre 2016 à 14:42
Source de l'article : Jeune-independant.net

En présentant le bilan de la saison estivale passée, les représentants et les cadres de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ont dévoilé, en chiffres, le nombre de personnes arrêtées dans le cadre de la lutte contre le trafic et la consommation de drogue. On constate que le nombre de femmes interpellées dans ce cadre est en nette hausse.

Du 15 juin au 15 septembre passés, soit durant la saison estivale, les éléments de la Sûreté nationale ont interpellé 49 408 personnes pour trafic et consommation de stupéfiants. 5,65% parmi elles font partie de la gent féminine, soit près de 6 000 femmes, a dévoilé le commissaire principal de police lors d’un forum de la Sûreté nationale tenu avant-hier à Alger.

Selon lui, et durant la même période, les différentes unités de la Police, notamment la BRI (brigade de recherches et d’Investigations), la police judiciaire (PJ) et la PAF (police des frontières) ont procédé à la saisie de plus de deux tonnes de cannabis, de 2,5 kg d’héroïne, de 7,3 kg de cocaïne ainsi que de 145 387 comprimés psychotropes.

Décryptant ce bilan, le commissaire principale de police a expliqué que le traitement des affaires liées au trafic et à la consommation de drogue a connu une hausse de 19,09% en 2016 par rapport à l’année 2015.

Cette hausse, indique le commissaire principal, également responsable du service de recherche et d’analyse criminelle à la DGSN, repose sur le renforcement des activités des éléments de la police dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de criminalité. En revanche, explique-t-il, la criminalité a connu une baisse durant la saison estivale grâce à la bonne stratégie adoptée par la DGSN, laquelle a permis de resserrer l’étau autour des criminels.

Dix millions de voyageurs contrôlés par la PAF

Pour sa part, le commissaire de police Hamid Zouighir, directeur de la police des frontières, a révélé que du 15 juin au 15 septembre derniers, les services de la PAF, qui contrôlent 36 aéroports, 20 ports et 26 centres terrestres frontaliers, ont recensé les entrées et sorties de plus de 10 millions de voyageurs algériens et étrangers.
Selon le directeur de la PAF, une hausse de 6,99% du nombre des passagers aux frontières a été enregistrée par la PAF, par rapport à la même période de l’année 2015, et qui était de 8,7 millions de voyageurs.

Par ailleurs, un demi-million de véhicules ont été contrôlés dans les ports et les centres terrestres frontaliers par la PAF, tandis que 28 739 hadjis ont été pris en charge par les éléments de la PAF dans les six aéroports internationaux du pays.

« La sécurité des frontières du pays nous oblige à être plus vigilants et mobilisés tout au long de l’année. Les instructions qui nous ont été données par le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, ont été exécutées sur le terrain, ce qui a permis de mieux contrôler le flux des voyageurs via les frontières du pays », a expliqué le commissaire de police et directeur de la PAF, Hamid Zouighir.

Abordant les contrôles physiques des passagers aux points frontaliers, le directeur de la PAF a nié l’existence de dépassements au niveau des ports, aéroports et centres terrestres. « Nous appliquons à la lettre les instructions du DGSN, le général major Abdelghani Hamel, en ce qui concerne l’annulation des contrôles physiques des passagers.

Nous avons également mis en place un espace spécial pour les personnes handicapées et les personnes âgées. Ces dernières sont très bien traitées par nos éléments », a souligné le directeur de la PAF.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
13 queries in 0,406 seconds.